RSS

Julien a tout d’un futur grand…

14 Nov
 
Interview N°34 : Julien HARROUARD
(CFA PSG)
 
Né le 08/03/87 – à Mantes-la-Jolie (78)
1m75 – 68kg
 
Ses Stats avec la CFA du PSG :
 
04/05 : 1J
05/06 : 5J
06/07 : 11J (à aujourd’hui)
 
 
"Réussir pour ma famille et mes amis…"
 
 
1/ Tout d’abord, peux-tu nous rappeler ton parcours footballistique ?
 
J’ai joué à l’USBS Epone (78) de 6 ans à 13 ans. Puis j’ai rejoint le temps d’une saison l’AS Poissy en 13 ans PH. Le PSG m’a contacté afin de réaliser un essai. J’ai fait une journée de détection au camp des Loges parmi 50 joueurs, suite à laquelle on m’a rappelé pour me faire faire un essai de 3 jours à Verneuil s/Seine. J’y ai dormi et joué, et François Gil m’a proposé de signer au PSG afin d’intégrer les 15 ans DH. Larrys Mabiala eétait d’ailleurs le seul autre joueur retenu avec moi à la suite de cette détection…
 
2/ Et alors, comment cela s’est déroulé au PSG ?
 
Et bien, j’ai joué en 15 ans DH, avec quelques apparitions en 15 ans nationaux (anciennement…). Puis comme les 15 ans sont devenus les 16 ans nationaux, je suis resté en 15 ans nationaux avec encore quelques apparitions en 16 ans nationaux…Lors de cette même saison, j’ai participé à la Coupe Nationale des Ligues avec la sélection Ile de France, lors de laquelle nous avons atteint la 3ème place de l’inter-ligues, malheureusement, seules les 2 premières équipes étaient qualifiées pour la finale nationale…Dans mon équipe, il y avait Clément Chantôme, Jonathan Reine-Adelaïde, Nicolas Vergnes, Hatem Ben Arfa, Steven Thicot…
Puis j’ai joué en 16 ans nationaux avec le PSG, maisjuste avant de participer aux play-offs, je me suis fait une rupture des ligaments croisés en mai…Je n’ai seulement repris le football, qu’en janvier de l’année suivante avec les 18 ans nationaux. Malgré ma blessure, le PSG m’avait fait signer une convention d’1 an pour me redonner ma chance la saison passée. J’étais plus ou moins sous pression.
Mais l’année dernière fut très bonne ! Nous avons obtenu le titre de Champion de France, c’est une grande fierté !
 
3/ D’où t’es venue cette passion pour le football ?
 
De mon oncle…Il jouait dans un petit club, à Epone exactement, j’allais le voir jouer avant même de savoir marcher ! De plus, c’est une passion dans ma famille.
 
4/ Quels sont tes souvenirs de tes premiers pas de footballeurs ?
 
C’est l’ambiance qui régnait au sein du club, le fait d’être entre copains….D’ailleurs, j’ai toujours les mêmes potes, même si nous avons un parcours différent, on ne s’est jamais quitté, on s’oragnise des soirées ensemble…
 
5/ Justement, tes amis, comment réagissent-ils vis à vis de ton évolution ?
 
Ils sont contents pour moi, dès que ça ne va pas, ils sont là pour me monter le moral…C’est vrai que parfois j’ai ressenti de la jalousie à mon égard, mais ce qui me connaissent vraiment, savent que je n’ai pas changé…Je suis toujours le même qu’avant. Mais il est vrai que je m’appuye souvent su eux, dès que j’ai un coup de fatigue ou une baisse de moral…Le fait d’avoir certains amis au chômage m’a fait réfléchir, rien que pour eux j’ai envie de réussir !
 
6/ Et ta famille, est-elle à fond derrière toi ?
 
Ils sont très présents. A chaque match, ils se déplacent. Ils sont fiers de moi, ils ne vont pas le renier, mais ils ne seront pas là a le crier haut et fort. Ils ne s’enflamment pas, si on leur pose des questions ils parleront volontiers de moi, mais sinon ils ne cherchent pas à tout prix à s’imposer dans les discussions en parlant de leur fils qui joue au PSG…
 
7/ Penses-tu être un privilégié ?
 
Oui, car quand je vois mes potes qui triment à la Fac ou qui sont au chômage, je me dis que je peux pas me plaindre…Même si parfois je suis fatigué, je me dis que je ne fais que m’entraîner et jouer au football, que c’est un rêve pour bon nombre de jeunes de mon âge !
 
8/ Qu’est ce qu’une semaine-type ?
 
Entraînements, matches et repos. J’aime me ressourcer en famille. D’ailleurs, j’y habite encore, car j’estime que leur soutien est important. Dès qu’il s’agit de me pousser quand j’ai besoin d’être bougé, ils sont toujours là pour que je donne le meilleur de moi-même.
Sinon, j’ai 7 entraînements par semaine, plus le match le week-end. Je n’ai pas signé pro, mais l’emploi du temps est le même qu’ un joueur pro.
 
9/ Et les études dans tout ça ?
 
J’ai raté mon Bac (STT Comptabilité)…à deux reprises…L’anné edernière, seuls 3 l’ont obtenu sur 10…En parallèle, j’ai obtenu un diplôme d’encadrement des jeunes footballeurs. D’ailleurs, dès que je le peux j’aide mon beau-père a encadré les 13 ans du club de Mézières sur Seine (78). J’aime leur donner des petits conseils.
 
10/ Quelles sont tes qualités et défauts ?
 
Mes défauts…Et bien mon jeu de tête, car je ne suis pas très grand… (1m75)…On me reproche d’être parfois trop gentil, que je n’y vais pas assez franchement. Mon manque d’expérience du haut-niveau, mais cela se gagne avec le temps…
Sinon, je pense être à l’aise des deux pieds, ce qui est important dans le football moderne. J’ai une facilité à dribbler et une vision du jeu intéressantes. Je suis assez rapide aussi.
 
11/ Peux-tu nous faire part de tes sentiments sur ton début de saison et celui de ton équipe ?
 
Il y a des hauts et des bas…Quand les pros redescendent avec nous, je me retrouve sur le banc…Je le prends du bon côté, je pense avant tout au bien de l’équipe, à ce qu’elle obtienne le meilleur résultat possible. Je me dis que j’aurais du temps de jeu plus tard. Le principal est que je donne le meilleur de moi-même aux entraînements afin de progresser. Si parfois je suis remplaçant, c’est que je dois encore progresser, c’est donc ma motivation. Il est vrai que ce n’est jamais facile de ne pas jouer pendant 3 matches et d’être titulaire pour celui d’après (manque de repères, rythme…). Un entraînement ne remplacera jamais le rythme d’un match. Mais je connais mes qualités, "je sais que je suis bon", c’est à moi de donner donner le meilleur de moi-même…Si parfois je fais un mauvais match, je me dis que cela peut arriver à tout le monde.
Nous avons obtenu 2 vistoires d’affilées, je pense que c’est le déclic qu’il nous fallait. Je ne pense pas qu’on est perdu nos premiers matches à cause des pros, mais plus à cause de la malchance…Nous avons réalisé 20 tirs parfois dans certains matches sans que ça veuille rentrer : la barre, le poteau, des arrêts…Et nos adversaires ont eu 100% de réalisme…De plus, l’arbitrage n’était vraiment pas avec nous ! Bref, cela s’est joué avec plein de détails…On les a réglé,tant mieux, ça paye ! On ne s’enflamme pas pour autant, on saît qu’on a galéré pendant 10 journées…On apprend dans la défaite, notre début de saison nous a servi…
 
12/ A titre personnel, es-tu en phase avec ton plan de carrière ?
 
J’espère mieux, à savoir jouer plus haut. Je donne mon maximum pour y arriver. Jouer en CFA à 19 ans, c’est bien, mais en L1 ou L2, c’est mieux ! J’essaye de progresser, de ne pas griller les étapes. J’ai tout à faire, tout à prouver en CFA…Je pense avoir déjà une grosse saison l’année dernière en 18 ans. Mon début de saison en CFA n’est pas encore assez satisfaisant, je peux faire beaucoup mieux…De plus, c’est ma dernière année de contrat. Il s’agit de ma 6ème année au PSG, c’est une grande fierté, c’est énorme, cela me fait vraiment chaud au coeur. Si je ne signe pas pro au PSG, je sais que je rebondirais ailleurs.
 
13/ Quels sont tes souvenirs du CFA ?
 
L’ambiance avec les potes est inoubliable ! La seule chose que j’aurais souhaité, c’est de pouvoir aller dans un lycée normal, ça m’aurait paru plus intéressant…Les coachs ont tout fait pour que je m’intègre correctement. Ils savaitn que je ne venais pas d’un club aussi structuré que le leur, ils ont toujours agit dans l’optique de m’encourager. Bien que je sois timide, je me suis très bien intégré dans le groupe.
 
14/ Tu partageais ta chambre avec un certain Clément Chantôme…Peux-tu faire part de ton avis sur son éclosion ?
 
Je suis très fier pour lui. Franchement, je savais qu’il avait les qualités pour le haut-niveau, mais que cela se passe aussi vite…Il dégaga quelque chose de fort, quand il joue il possède une prestance impressionnante. Quand on parle ensemble, on parle de la vie de tous les jours, on évacue le football, on passe de coéquipiers à amis…
 
15/ Quels sont les dangers pour un jeune footballeur qui joue au PSG ?
 
De se reposer sur ses lauriers ! De croire que l’on va réussir une grande carrière ! Ici c’est plus dur qu’ailleurs, bien que maintenant les choses ont un peu changé…Ce n’est pas plus facile pour autant, mais on nous laisse un peu plus notre chance. Mais si cela ne se fait pas ici, il y aura toujours possibilité ailleurs, car nous aurons toujours reçu une bonne formation ici…
 
16/ N’as-tu pas peur de tomber dans une certaine routine ?
 
Venir à l’entraînement tous les matins peut parfois peser, mais j’essaye de faire en sorte à ce qu’en dehors je la casse…J’essaye d’avoir toujours quelque chose à faire avec mes amis ou ma famille. Mais je ne l’ai encore jamais ressenti, car quand je me lève j’ai la volonté de donner mon maximum tous les jours !
 
17/ Et si le football n’avait pas marché ou ne marcherait pas pour toi, quand serait-il ?
 
J’aurais souhaité être professeur de sport. Peut-être un jour qui saît ? Il est vrai que l’après football me fait un peu peur, surtout que je ne suis pas encore pro…
 
18/ Et que représente le football à tes yeux ?
 
Quand j’étais petit, mon rêve était de devenir un jour footballeur professionnel, pour cela je me suis toujours donner les moyens d’y arriver…Jouer au foot est plus plaisant que d’aller à l’école ou faire ses devoirs…J’ai de la chance, comme le dit Alain Roche : "C’est le plus beau métier du monde !", il a bien raison…
 
19/ Quels sont les avantages de signer pro au PSG ?
 
Le public, car il est à fond deriière le club ! Au parc, ça fait rêver ! Se défoncer pour eux et pour le club, j’en rêve ! C’est un privilège de pouvoir jouer tous les week-ends devant 40 000 spectateurs, il n’y a pas beaucoup de club qui ont un aussi grand public…
 
20/ La saison passée, tu faisais partie du groupe Champion de France 18 ans, alors heureux ?
 
C’est la récompense d’un travail réalisé sur plusieurs années. Verneuil, Conflans (pour les uns), le Camp des Loges, l’apport de tous les entraîneurs est à souligner. C’est une grande fierté, je crois qu’il faut remonter à l’époque de Pascal Nouma pour retrouver le dernier titre de champion…C’est dire que c’est incroyable, c’est super !Mais il ne faut pas se reposer là-dessus, nous avons réalisé un objectif qui avait été fixé en tout début de saison dernière, maintenant nous en avaons d’autres, mais cela reste une super expérience !
 
21/ As-tu gardé contact avec certains anciens du club ?
 
Christopher Oualembo, c’est mon frère ! Il joue à Quevilly (voir interview n°28). Je me souviens de ces nombreuses parties de Monopoly avec lui, Clément (Chantôme) et Kévin Parienté (à Levante/Esp.).On rigolait, c’était bien, super sympa.On pense souvent que l’interant peut être négatif, mais là ce fut vraiment une super expérience. Il est vrai que sur la fin, nous étions tous pressé da’voir notre appartement ou bien notre autonomie, mais il faut avouer que parfois ces moments-là me manquent…
 
22/ Christopher Oualembo et Quevilly vont débarquer dimanche au Camp des Loges, comment vois-tu cette rencontre ?
 
Il faut continuer sur notre lancée. On dit jamais "2 sans 3" !. Pour cela , il faut bien travailler cette semaine. Il ne faut pas s’enflammer. Il faut remonter au classement, car j’estime que nous sommes pas à notre place. On mérite d’être dans les 5ers du classement. Nous avons un groupe qui aété champion de France 18 ans, ce n’est pas pour rien ! Même si c’est difficile, à nous d’y trouver notre place !
 
23/ Le CFA t’a-t’il appris à grandir ?
 
Ca forge le caractère, on apprend à être un homme, on nous enseigne les vraies valeurs de la vie. Je pense être devenu plus mature qu’un jeune de mon âge, mais bon c’est surtout aux autres de le dire…
 
24/ Penses-tu qu’il faut un profil bien précis pour devenir pro ?
 
Peut importe d’où est issu un joueur…Qu’il soit de Mantes la Jolie ou bien d’un petit bled, si il est très bon, on ne verra que son jeu, ses valeurs…Etre un bon footballeur, c’est d’abord aoir une vie saine, puis un entourage solide qui ne te mets pas la pression, qui encourage pour te pousser à fond…Il faut travailler, donner le meilleur de soi-même et en général quand on travaille on obtient une récompense !
 
25/ Penses-tu à l’équipe de France ?
 
Je ne possède pas aucune sélection à ce jour. C’est un rêve, même si cela paraît inaccessible, il y a toujours moyen d’y arriver…Ce n’est pas mon objectif, si je signe professionnel alors je m’y acccrocherais peut-être…A aujourd’hui, c’est au-dessus de mes moyens.
 
26/ Quelle est ton idole ?
 
Cristiano Ronaldo ! J’aime sa fantaise, ses dribbles, même si parfois il en abuse un peu trop, il a une facilité à éliminer l’adversaire qui est impressionnante. C’est l’un des meilleurs joueurs au monde ! Sinon Zidane reste une référence, cela fait un peu chauvin, mais il faut avouer que ses amtches contre le Brésil et l’Espagne au dernier mondial furent somptueux. Et que dire de sa Panenka en finale !
 
27/ La semaine passée, tu t’es entraîné avec les Pros, alors c’est si rapide que cela ?
 
Plus jeune, je me disais que le monde pro était inaccessible, mais après m’être entraîné avec eux je me dis qu’il a de la place. C’est vrai que j’étais fatigué mais ce n’était pas la même fatigue que d’habitude. J’avais tellement à coeur de bien-faire…De plus je me suis retrouvé joker lors du match final, j’étais avec l’équipe qui possédait le ballon, j’ai couru dans tous les sens !
 
28/ Quelles sont tes rapports avec les joueurs pros ?
 
Je ne leur parle pas trop, pas par peur mais plus par respect. J’écoute ce qu’ils me disent, je ne peux qu’apprendre. Cela s’est toujours bien passé jusqu’à présent. Je suis toujours à l’écoute, je me dis que ceux sont des hommes tout comme nous !
 
29/ Au fait quelles sont tes passions en dehors du foot ?
 
J’écoute beaucoup de musique, j’écoute tous les genres : du zouk au rap en passant par le reggae…J’aime faire des soirées avec mes amis et aussi me défouler à PES 6 !
 
30/ Un mot sur les Titis du PSG ?
 
J’en pense que du positif ! Cela permet de garder contact avec les anciens, de ne pas les oublier…Toutefois, ils nous faut garder la tête sur les épaules. C’est valorisant se faire interviewer, ça fait plaisir que l’on sorte un peu de l’ombre des pros…Je ne vois vraiment rien de négatif !
 
31/ Je te laisse le mot de la fin…
 
Longue vie aux Titis !!!
 
 
 
propos recueillis par Nyto.
 
Publicités
 
10 Commentaires

Publié par le 14 novembre 2006 dans INTERVIEWS

 

10 réponses à “Julien a tout d’un futur grand…

  1. alexandra

    7 décembre 2006 at 18 h 29 min

    slt ba toi t un anacien de mon college a zola a vernouillet mintnn jsui jabite a mantes jparlé entre otre avc benjamin.p g conu gregory jean charles alban… et bref g changer jpense tva pa me reconaitr ou koi en tt ka c dare de pouvoir reussir a faire ske tu veu kar moi jfé d efor pr percer ds ske jveu faire mais pr le moment rien de spectaculaire ! lol bn ba bone continuation a toi ! aui enfet sur mon sky g mi une tof car jvoudré reprebdr contact avc banjamin entr otre et une persone ma doner une tof dc vla si sa derang je suprimeré de mon sky ! c miss78mantes01.sky

     
  2. Unknown

    22 septembre 2008 at 9 h 10 min

    Hi,Do you have second hand lcds, used laptop lcds and used LCD displays? Please go here:www.sstar-hk.com(Southern Stars).We are constantly buying re-usable LCD panels.We recycled LCDs.The re-usable panels go through strictly designed process of categorizing, checking, testing, repairing and refurbishing before they are re-used to make remanufactured LCD displays and TV sets.Due to our recent breakthrough in testing and repairing technology of LCD, we can improve the value for your LCD panels.
    website:www.sstar-hk.com[fgeahgijbbdabd]

     
  3. Unknown

    14 octobre 2008 at 15 h 08 min

    Hi,Do you have used LCDs, used flat screens and secondhand LCDs? Please go here:www.sstar-hk.com(Southern Stars).We are constantly buying re-usable LCD panels and working for LCD recycling.The re-usable panels go through strictly designed process of categorizing, checking, testing, repairing and refurbishing before they are re-used to make remanufactured LCD displays and TV sets.Due to our recent breakthrough in testing and repairing technology of LCD, we can improve the value for your LCD panels.
    website:www.sstar-hk.com[bhdgejgbcdjceg]

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :