RSS

En direct des Ardennes…

15 Jan
 
Interview N°57 : Jean-Michel BADIANE
(Sedan/L1/ex-CFA PSG)
 
Fiche d’Identité
 
Pays

 France

Age

23 ans

Date de naissance

9 mai 1983

Lieu de naissance

Paris

Taille

1m82

Poids

72 kg

Poste

Défenseur

Club actuel

Sedan
  

Carrière

  Saison

Club

Div.

Championnat

Europe

 

Matchs 

Buts 

 

Matchs 

Buts 

 

 

02-03

Paris-SG 2

CFA

04-05

Paris-SG

1

7

0

C1

1

0

05-06

Paris-SG

1

3

0

06-07

Sedan

1

16

0

Ses Stats avec la CFA du PSG :

00/01 : 10 J – 01/02 : 14J + 1B – 02/03 : 28J + 1B – 03/04 : 25J + 4B – 04/05 : 17 J


" Il y eut, il y a, et il y aura toujours

des bons jeunes au PSG…

Il faut donc leur faire confiance…"

 

1/ Peux-tu nous rappeler comment tu as été recruté par le PSG ?

J’étais allé voir mon oncle (Patrick Konaté qui a joué en D2) qui participait à une détection organisée par le PSG, j’étais sur le côté du terrain en train de jouer avec un ballon, et le responsable du PSG, Franck Chaume m’a demandé si je voulais venir faire un entraînement avec le PSG le mercredi d’après…Voilà comment l’aventure a débuté ! Auparavant je jouais à Neuville sur Oise…

2/ Quelle image te faisais-tu du PSG avant de le rejoindre ?

C’était le club de chez moi, car je suis parisien ! J’ai toujours été un supporter de ce club…De plus, mon père a toujours encouragé le PSG, bien avant que je naisse, c’est donc une histoire familial ! En plus de cela, c’était le plus gros club à proximité d’où j’habitais…

3/ Comment s’est déroulée ton intégration ?

Assez simplement car quand on est jeune, on ne pense uniquement qu’à jouer. De plus, j’y avais retrouvé beaucoup de joueurs de quartiers, donc cela s’est bien passé, tranquillement…J’habitais à 15-20 mn du camp des Loges, je n’étais donc pas très loin…

4/ Tu as par la suite intégré l’INF à 13 ans au détriment du centre de pré-formation du PSG ?

J’avais fait les deux concours, celui de Verneuil et celui de l’INF Clairefontaine, j’ai eu le choix entre les deux puisque j’avais été retenu pour les deux centres…J’ai pris conseil auprès de mes parents et de mes entraîneurs du moment, tous me conseillèrent de poursuivre à l’INF.

5/ Comment fut l’accueil là-bas ?

Très bien, surtout que j’y retrouvais Selim Benachour qui était dans la promotion juste au-dessus…Je connaissais aussi Gaël Hiroux qui était un peu plus vieux…Sinon, j’y avais retrouvé des joueurs contre qui j’avais souvent joué lors de tournois, comme Jérémy Aladière. En tout cas, ce fut quelquechose de sympa à vivre.

6/ T’es-tu reconnu dansles jeunes de la série "A la Clairefontaine" de C+ ?

Nous avions une promotion beaucoup moins turbulente ! Un esprit de camaraderie y régnait…Il n’y avait jamais d’embrouille avec un joueur ou un élève. Toutefois, je me suis reconnu sur certains points, il faut tout de même l’avouer…

7/ Arrivais-tu à gérer l’école en même temps ?

Ce n’était pas évident. Avec les entraînements tous les jours, il était difficile d’avoir de très bonnes notes. En plus, le fait de vouloir à tout prix être footballeur professionnel, ne nous donnait pas spécialement envie de travailler…J’ai tout de même travaillé de manière à assurer la moyenne, notamment par respect pour mes parents…

8/ L’école est-elle vraiment utile quand on veut devenir footballeur professionnel ?

Oui, elle a une utilité quand même. On ne doit pas se limiter qu’au foot. Même si on pense au foot 24h/24h, on se doit d’élargir nos connaissances. Je me suis donc très rarement ennuyé.

9/ Comment juges-tu l’évolution de la place des jeunes au PSG ?

C’est un petit peu le problème du PSG car c’est un grand club, ils ont besoin d’avoir des "noms" dans l’équipe. Les jeunes deviennent bien souvent impatients, je parle en connaissance de cause car j’ai côtoyé Nicolas Anelka qui était un phénomène, ça fait réfléchir ! Le club essaye d’évoluer, les jeunes qui ont joué cette saison en pros ont très bien joué. Le fait de leur accorder un peu de confiance est un gage de sécurité pour l’avenir.

10/ Penses-tu sincèrement que le PSG est un bon club formateur ?

Oui et non…Non par rapport à des clubs qui n’ont pas un gros budget et qui se doivent de s’appuyer sur leur CFA pour se maintenir en L1…Oui, car à chaque fois qu’un jeune a joué en L1 avec le PSG, il a toujours été bon, et ce n’est pas d’aujourd’hui…

11/ Mais les autres jeunes qui n’arrivent pas à se faire une place au PSG, pourraient-ils l’avoir ailleurs ?

C’est une comparaison difficile à faire, car chacun est maître de son destin…Je ne suis pas trop la réserve de Sedan, mais quand les joueurs de la CFA viennent s’entraîner avec nous, ils possèdent tous beaucoup de qualités…On ne saura jamais…

12/ Quelles étaient les avantages et inconvénients sur le fait de porter le maillot du PSG ?

Le négatif se résume au fait d’être impatient de jouer tous les matchs…Il faut donc être solide dans la tête.Tout joueur veut devenir pro au sein de son club, et quand on ne joue pas souvent, forcément on se pose des questions…

Sinon, c’est une chance de jouer devant un tel public, c’est un grand club, avec de grands joueurs, ce n’est pas donné à tous les joueurs…On progresse à tout point de vue, à aucun moment je n’ai régressé…

13/ Comment tes proches vivaient-ils le fait que tu joues au PSG ?

Ils ont toujours été assez fiers de ça, surtout avec le monde qu’il y avait, s’y faire une place n’y était pas évident ! Mais ils ont toujours cru en mon objectif qui était un jour de signer pro au PSG. Quand ce voeu s’est réalisé, ce fut une grande fierté pour tous mes proches…

14/ Ont-ils joué un rôle primordial dans ta réussite ?

Oui, car même si ces moments ont été rares, ils ont toujours été proches dans les moments un peu délicats, ils ont su me donner le bon tempo à ce niveau-là…De plus, beaucoup de gens sont autour de nous, et dès que ça allait un peu moins bien il n’y avait plus personne…Ils ont joué un rôle essentiel, sans eux je n’y serais sûrment pas arrivé…

15/ Comment t’es-tu senti lors de ton intégration au groupe pro ?

Beaucoup de choses se mélangèrent en moi…J’ai repensé à tout le chemin que j’avais pû faire avant d’y arriver, à toutes les équipes que j’ai pu fréquenter, à tous mes différents entraîneurs, tous mes coéquipiers….Et lorsque j’ai dû jouer mon premier match en pro avec le PSG, je me suis dit que je n’avais pas le droit à l’erreur, car quelquepart je jouais pour le CFA….Le fait de réussir une bonne performance d’entrée pouvait montrer que les jeunes du CFA avaient de la qualité et qu’il fallait leur ouvrir la porte…

16/ Mais n’étais-tu pas impressionné par le fait d’évoluer au milieu de toutes ces "stars" ?

C’est vrai que ces gens là véhiculent une grosse image, ils ont un certain statut, mais ils sont assez simples…J’ai eu la chance que des joueurs comme Heinze ou bien Déhu me prennent sous leurs ailes. Ils m’ont beaucoup parlé, tout simplement, après ce fut à moi d’être costaud sur le terrain et de démontrer mes qualités…

17/ Dans quels domaines as-tu ressenti une certaine évolution depuis que tu es pro ?

Les relations avec la presse…Sinon, je passe souvent à la télévision depuis que je joue en L1, nous sommes plus exposés au regard des gens. Mais je le savais, je ne suis pas étonné…Sinon, le niveau en lui-même est beaucoup plus rapide, c’est autre chose que le CFA !

18/ As-tu toujours les mêmes amis qu’avant d’être pro ?

C’est vrai que certains auraient pu devenir jaloux sous prétexte que je gagne de l’argent ou que j’ai une belle voiture….Mais ce ne fut pas comme ça…J’ai toujours les mêmes potes depuis tout petit. De Paris à Sedan, ils suivent mon parcours, tout va bien de ce côté-là !

19/ Comment vis-tu ta notoriété ?

Cela m’amuse plus qu’autre chose ! Le principal pour moi, c’est de donner du plaisir aux gens par le biais de mes prestations sur le terrain…Je suis content de jouer, après si l’on me reconnaît dans la rue, c’est toujours gentil, mais je ne m’attarde pas plus que cela à ceci…Cela ne me dérange pas non plus ! (rires).

20/ Un mot sur la ville de Sedan ?

C’est petit ! J’habite à Charleville en plus…C’est à l’opposé de Paris, ici tout le monde se connaît et tout se saît ! Il y règne toutefois un esprit familial, mais j’y suis avant tout pour jouer au football…Il m’arrive parfois de descendre sur Paris (2h30 de route…), lorsque le calendrier me le permet…

21/ Et que penses-tu de votre début de saison (individuel et collectif) ?

Sur le plan comptable, ce n’est pas aussi bien qu’on le désirait…Nous avons encaissé des buts naïfs….On n’arrive pas trop à décoller, il nous faut un peu plus de réussite afin de se dégager de cette zone…On aimerait rester dans la lignée de fin 2006…Ils nous faut progresser afin de garder la santé !

22/ Pour l’instant tu as évité les blessures, quand est-il lorsqu’on est à l’écart des terrains ?

Nous n’allons pas forcément très bien au début, car on veut rejouer immédiatement au football….Il faut savoir se vider la tête dans cette période, pour ma part par exemple j’irais voir des potes qui jouent dans d’autres clubs, j’essayerais de gérer au mieux mon temps libre…

23/ Quelles sont tes qualités et défauts en tant que sportif ?

Je suis bon sur l’homme, je vais assez vite, et j’ai un bon jeu de tête. Sinon, je dois bosser mes relances, à commencer par mon pied gauche…

24/ Qu’est ce qu’un bon footballeur selon toi ?

Quelqu’un qui est capable d’être à son meilleur niveau le plus souvent possible !

25/ Si je te dis le mot "football", à quoi penses-tu ?

Grands joueurs, grands stades, grands clubs, le jeu, la fête !

26/ Es-tu un privilégié ?

Biensûr ! Je me lève tous les matins pour faire mon métier qui est ma plus grande passion…De plus, je gagne bien ma vie, je peux subvenir aux besoins de ceux qui m’entourent…

27/ pour en revenir au CFA, quels y sont tes meilleurs et moins bons souvenirs ?

J’ai pû y côtoyer des joueurs qui ont réussi ou pas forcément, mais avec qui il existait une réelle fraternité…J’ai eu de très bons formateurs. J’ai participé à de belles compétitions comme la Gambardella ou bien le championnat de France des CFA…J’ai vécu de très belles années là-bas. Je n’ai que de très bons souvenirs, il m’est difficile d’en ressortir un plus qu’un autre…

Sinon, je garde juste un goût amer de notre défaite en demi-finale de la Gambardella contre Caen (aux tirs aux buts), alors que nous menions 3-1…

28/ Suis-tu toujours l’actualité de la CFA et es-tu toujours en contacts avec eux ?

Oui, certains jeunes avec qui j’ai joué y sont encore…Sinon Pascal Fraboulet est devenu un ami, il m’arrive d’appeler Vincent Guérin pour me tenir informé des résultats de l’équipe…J’espère qu’ils vont décoller, il y a beaucoup de jeunes, j’ai connu cela aussi avant eux, une fois acclimatés au niveau, ils feront de belles choses !

29/ Quelle personne retiendras-tu le plus au PSG ?

Mon 1er entraîneur, à savoir Jacky Jarry. Sinon, Franck Bentolila, car lorsque je ne jouais pas dans la meilleure équipe 13 ans, il a fait en sorte à ce que cela se passe bien tout de même…Il est d’ailleurs devenu un ami par la suite…Bernard Guignedoux, Antoine Kombouaré et Vincent Guérin m’ont tous appris à leur manière aussi. Ils m’ont permis de bien poursuivre ma formation…

30/ Quels sont les joueurs qui t’ont le plus impressionés au PSG ?

Chez les jeunes, Ogbeche, il était de ma génération, il avait une telle facilité technique ! Lorsqu’il a signé pro, ce n’était une surprise pour personne… Par contre chez les pros, il n’y en a pas un, mais plutôt tous qui m’ont impressionné chacun avec leurs qualités…S’ils étaient pros au PSG, pour moi c’était de très bons joueurs !

31/ Quels sont tes projets pour l’avenir, notamment vis à vis de la sélection ?

Je vis au quotidien, je suis content de jouer en L1 avec Sedan tous les week-ends…Je n’ai pas de projet précis, je travaille pour progresser au jour le jour…Certes, si un jour je peux jouer dans un club plus huppé, je ne dirais pas non….Sinon, j’ai fait toutes les sélections jusqu’à l’équipe de France Espoirs, après il n’en reste plus qu’une ! Mais pour cela il faut beaucoup de qualités, pour y arriver cela passe forcément par un gros travail !!!

32/ Quel est ton rêve suprême ?

Je n’ai pas de rêve en particulier, mais il est certain que si un jour je peux jouer dans un grand club, il ny’ a rien de plus beau pour un footballeur !

33/ Si tu devais aller sur une île déserte et y emmener 3 choses, quelles seraient-elles ?

Ma femme, un ballo et mon téléphone…

34/ Rejoueras-tu un jour au PSG ?

On verra bien, ça dépend de beaucoup de choses : de la volonté des dirigeants, de la mienne, de mes performances, bref beaucoup de choses doivent être réunies…

35/ Un peu frustré tout de même d’avoir quitté le club de ton coeur ?

Oui et non…Non, car je joue tous les week-ends, et c’est ce que je désirais en quittant Paris…Oui, car j’ai toujours sû répondre présent les fois où j’ai joué pour le PSG…Je n’avais pas la même façon de voir les choses que Guy Lacombe…

36/ Que penses-tu des Titis du PSG ?

J’espère que cela montrera aux décideurs, de manière directe ou indirecte, qu’il faut faire confiance aux jeunes du CFA…

37/ Je te laisse le mot de la fin…

Que les supporters soient toujours derrière leur club, encore plus en cette période difficile, ainsi le club retrouvera les sommets, j’en suis persuadé !

 

Propos recueillis par Nyto.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 15 janvier 2007 dans INTERVIEWS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :