RSS

Boli, direction…Paris…

07 Sep
 
Revue de Presse
 
 
Le Parisien – Edition du 07/09/08
 
– YANNICK BOLI n’ira pas à Madrid et, quand on a 20 ans, il n’est pas toujours facile de se faire une raison. Jusqu’à lundi dernier, date de clôture du mercato, le PSG s’est opposé à la demande tardive et inattendue du Real d’enrôler le jeune attaquant parisien. Le club madrilène était prêt à débourser 500 000 € mais sans succès.

« Pendant la période des tractations, Yannick était naturellement perturbé, raconte son oncle et agent Roger Boli. Ensuite, il y a eu une forte déception car, pour n’importe quel joueur, le Real est un aboutissement. Il est passé par deux jours de blues, c’était très difficile à accepter. »

Depuis, le jeune homme formé à Paris a repris le chemin des terrains. Contrairement au week-end précédent où Boli faisait défaut, il figurait hier dans l’équipe réserve du PSG en déplacement à Guingamp. Est-ce la semaine agitée qu’il a vécue ? Mais, hier, le neveu de Basile ne s’est pas montré à son avantage. Manque de tranchant en attaque, pertes de balles intempestives au milieu, ses passements de jambes n’ont guère convaincu Bertrand Reuzeau, l’entraîneur de la CFA, qui l’a sorti à la 76 e minute.

« Il fait partie de ceux qui peuvent s’épanouir »

Après le match, impossible pourtant d’obtenir une réaction. Le club refuse que les médias échangent avec le joueur au prétexte qu’il convient de le protéger. Mais son oncle parle pour lui : « Yannick ne veut plus être seulement le gamin qu’on appelle pour un coup de main, témoigne Roger Boli. Il a envie qu’on lui donne autant de chances qu’on a pu donner à d’autres jeunes de son âge. Cet été, je l’ai proposé à Lens ou à Valenciennes, mais il lui manque quelques matchs de référence en L 1. » Devenu professionnel au début de la saison dernière, l’attaquant né en banlieue parisienne (à Saint-Maurice dans le Val-de-Marne) a très peu joué avec l’équipe fanion : deux bouts de mi-temps la saison dernière un but toutefois à Amiens (1-0) qui qualifia Paris pour la finale de la Coupe de France et huit minutes au début du championnat face à Monaco. Son potentiel ne laisse pourtant pas insensible Paul Le Guen qui le tient en haute estime. « Paul a souhaité le garder donc on a suivi sa volonté, souligne le club. Il fait partie des jeunes talents qui peuvent s’épanouir et on ne souhaite pas favoriser un exode des joueurs prometteurs. » Dans cette histoire, Boli n’aura de toute façon pas tout perdu. Outre le fait qu’il est sorti d’un relatif anonymat, le joueur a obtenu une revalorisation de salaire qui devrait être discutée prochainement.

 
 
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 7 septembre 2008 dans ACTUALITE-RESULTATS-NEWS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :