RSS

Les Pros n’ont pas fait la différence…

07 Sep
 
CFA – GROUPE D – 5ème JOURNEE
 
GUINGAMP (10ème) – PSG (2ème) 0-0 (0-0)
 
"Toujours mieux que rien…"
 
Samedi 06 août 2008
Stade Yves Jaguin
A 14h30
 
Officiels :
 
Arbitre centre
BAUSSAY FABRICE
Arbitre assistant 1
LE GUERNEVE ARNAUD
Arbitre assistant 2
LE BRIS PIERRE
Délégué principal
INIZAN RENE
 
Spectateurs :
 
554
 
Avertissements :
 
Illien (59′) Helegbe (77′)
 
Composition de Guingamp :
 
Samassa – Gomis, Vandendriessche, Dalibard, Coulibaly – Illien, Soihili,
Hamroun (Soly, 76′), Hélegbé – Bazile (Béhé, 85′), Haquin (cap.). Entr. : Jacques Cadran.
 
Composition du PSG :
 
Véron – Diakhaby (K.Reuzeau 41′), Bourillon, Traoré, Sankharé – Pancrate,
Chantôme, Arnaud, Boli (Maurice 74′) – Luyindula, Kezman.
 
Entr. : B.Reuzeau
 
Non-utilisés : Chatelin, Buon, Maurice et Partouche.
 
Résumé :
 
Avec dix pros, la réserve du PSG a largement maîtrisé la première période s’offrant la meilleure occasion par l’ataquant serbe Kezman (29′). Sous les yeux de Paul Le Guen, elle a ensuite levé le pied, offrant à Haquin l’avant-centre breton les deux meilleurs alertes (75′,90’+2′).
 
"C’est un résultat logique. On avait beaucoup de joueurs offensifs mais on n’a pas toujours trouvé le liant", commenta Bertrand Reuzeau.
 
Avant le coup d’envoi, on pouvait craindre le pire pour les jeunes de Jacques Cadran. Comment allaient-ils résister à la constellation de stars parisienne ? Pour s’opposer aux Kezman, Luyindula, Pancrate, Bourillon, Traoré et autres Chantôme, l’entraîneur guingampais avait titularisé Dalibard qui sort tout juste d’une très bonne saison avec… les 16 ans et Illien, l’habituel capitaine des 18 ans nationaux.

Nullement impressionnés, les Guingampais réalisaient une bonne entame de match. Haquin (3′) qui glissait au moment de conclure, Hélegbé de la tête (10′), Soihili (17′) montraient qu’ils n’avaient nullement envie de se laisser manger tout cru. Les Parisiens sortaient de leur torpeur après 20 minutes et profitaient de ballons trop vite rendus pour solliciter l’impeccable Samassa. Kezman se faisait contrer par le gardien guingampais (21′) qui s’illustrait encore sur deux bonnes frappes de Pancrate (26’et 31′) puis devant Kezman (30′).

Les Parisiens finissaient mieux le premier acte mais manquaient de précision (Luyindula, 42′) ou de justesse dans la dernière passe (centre de Pancrate sur Kezman trop court, 33′).

Au retour des vestiaires, Samassa se montrait encore vigilant sur un centre de Kezman et sur un tir dévié de la tête par son coéquipier Illien (46’et 49′). Bien en place, les Guingampais réagissaient par Hélegbé (48′) et par Haquin qui voyait son tir dévié en corner par Bourillon (50′). Kezman au terme d’un bon mouvement de Pancrate relayé par Boli, était ensuite contré au tout dernier moment par Vandendriessche (52′).

Si les Guingampais laissaient l’initiative du jeu aux Parisiens, ils s’enhardissaient en contre à l’image de Coulibaly (60′), d’Haquin (75′) ou de Bazile qui, après un slalom impressionnant, décochait une frappe déviée en corner (77′). Samassa reprenait son show dans les buts en détournant un tir d’Arnaud puis en taclant Kezman (78’et 80′) avant qu’Haquin (91′) ne manque la balle de match par la faute de Veron qui déviait en corner le tir du capitaine d’En Avant.

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 7 septembre 2008 dans CFA

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :