RSS

L’ex-Titi débarque au Parc…

17 Oct

 

F.Abriel : « On retrouve nos valeurs »

Le jeune joueur du centre de formation du PSG, parti du Club en 2001, a bien grandi. Fabrice Abriel est devenu l’un des meilleurs milieux défensifs de Ligue 1. Mais pour autant, il n’en a pas oublié Paris…(psg.fr)

Après une bonne saison l’an dernier, Lorient semble connaître plus de difficultés cette saison. Comment l’expliquez-vous ?
« Nous n’avons pas bien entamé la saison. On ne jouait pas notre jeu, on a perdu confiance. De plus, l’effet de surprise ne joue plus en notre faveur : désormais, nos adversaires nous connaissent. Mais depuis quelques matches, on retrouve nos valeurs. On est mieux physiquement même si cela ne s’est pas concrétisé au niveau des résultats. Je reste confiant, surtout qu’après Paris, nous jouerons contre des adversaires directs du bas de tableau. »

Que pensez-vous de l’équipe parisienne ?
« J’entends dire qu’ils ont des problèmes, notamment dans le secteur offensif. Mais moi, j’aimerais bien avoir leurs problèmes ; ils ont tout de même des attaquants capables de marquer à n’importe quel moment, que ce soit avec Hoarau, Kezman, Pancrate ou Luyindula. On sait que c’est une équipe très solide, capable de gagner 1-0 et de tenir le résultat. C’est important. L’an dernier, on a réussi une bonne saison en ayant l’une des meilleures défenses. »

Vous êtes venus gagner au Parc ces deux dernières saisons. Pensez-vous partir avec un avantage psychologique ?
« Non, je ne crois pas car les deux dernières fois, nous jouions beaucoup plus tôt dans la saison. Là, nous avons déjà disputé huit journées et nous n’avons pas la même confiance. »

Vous êtes né à Suresnes (92) et avez été formé au PSG. Revenir au Parc, est-ce toujours une sensation particulière pour vous ?
« C’est clair ! Je connais du monde dans l’équipe du PSG, dans le staff et même parmi les stadiers du Parc. J’ai aussi toujours plein d’amis dans les tribunes. »

Si vous deviez citer un souvenir mémorable de vos années parisiennes…
« Difficile à dire car j’ai passé de très bons moments à Paris. Mais j’évoquerais surtout la saison 1999/00. On avait un super groupe et l’ambiance était extraordinaire. Moi, j’avais à peine 20 ans et aujourd’hui, je mesure la chance que j’ai eue de côtoyer des joueurs comme Lama, Benarbia ou encore Madar. »

Samedi, vous aurez des joueurs que vous appréciez en face de vous ?
« Oui, j’apprécie beaucoup « Papus » (Camara), Guillaume Hoarau, qui est presque mon voisin à la Réunion, ou encore Peguy Luyindula. J’ai évité de les chambrer avant le match car je n’étais pas vraiment en position de le faire, mais après, qui sait… (Rires) »

 
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 17 octobre 2008 dans ACTUALITE-RESULTATS-NEWS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :