RSS

Des news de Jean-Michel Badiane…A la recherche de temps de jeu…

19 Nov
 
Interview N°187 : Jean-Michel BADIANE
(CS Sedan/L2/ex-PSG)
 

Fiche d’Identité :

 
Né le 09/05/83 à Paris (75)
1m82-72kg
 
Poste :
 
Défenseur central
 
Carrière :

Formé au Paris Saint-Germain, Jean-Michel Badiane est invité à s’entraîner régulièrement avec l’équipe professionnelle par Vahid Halilhodzic lors de la saison 2003 – 2004.

Il signe son premier contrat professionnel avec le club de la capitale en 2004 et intègre l’équipe A. Il effectue ses débuts en Ligue 1 lors du match opposant le Nantes au PSG (2-1) le 21 août 2004 et fera 7 apparitions en Ligue 1 et 1 en Ligue des champions pour sa première saison professionnelle. Il contracte une blessure au genou qui le tiendra éloigné des terrains pendant 3 mois la saison suivante.

L’été 2006 est compliqué pour le jeune Badiane. Désirant avoir plus de temps de jeu, il demande son transfert et celui-ci semble être conclu début juillet avec Valenciennes FC. Badiane quitte même le stage de préparation du PSG à Dinard. Cet empressement à quitter son club formateur agace le PSG, qui exige alors un transfert définitif du joueur, encore sous contrat pour une seule saison dans la capitale. Le prêt échoue et Badiane arrive au CS Sedan, où il signe un contrat de trois ans. 

Saison

Club

Div.

Championnat

Europe

 

 

 

 

Matchs

Buts

 

Matchs

Buts

00-06

Paris-SG B

CFA

106

10

04-05

Paris-SG

1

7

0

C1

1

0

05-06

Paris-SG

1

3

0

06-07

Sedan

1

19

0

07-08

Sedan

2

1

0

 
Aucun match cette saison…
 
Palmarès :
 
– Vainqueur Coupe de France 2006 (PSG)
– International Espoirs (France)
 

 
"Je ne suis pas un Bad-Boy…Quel est le problème ?"
 
 
1/ Salut J-M, comment vas-tu ? Que deviens-tu ?
 
Ca va, ça va ! Toujours à Sedan depuis mon départ du PSG en 2006. Après une première saison lors de laquelle j’ai souvent joué, je ne joue plus du tout…Il s’agit d’une situation difficile, mais il y a pire dans la vie ! Tant que la santé est là, c’est le principal…
 
2/ Pourtant un nouveau coach est arrivé à la tête de l’équipe professionnelle…Pourquoi ton statut n’évolue-t’il pas pour autant ?
 
Je pense que cela ne dépend pas que de lui. Toutefois, nous avons appris à travailler ensemble. Je l’apprécie beaucoup, car il a ce côté formateur. Il prône le beau jeu, tout en se faisant plaisir…Je comprends mieux, pourquoi il y a un tel vivier de bons jeunes à Rennes. Avec de tels formateurs, on prend énormément de plaisir à s’entraîner tous les jours à ses côtés.
 
3/ En arrivant du PSG, tu venais avec une certaine carte de visite…Aujourd’hui, penses-tu dégager toujours autant de respect autour de toi ?
 
Je ne ressens aucune mise à l’écart. Je suis toujours concerné…Cela se passe très bien avec mes coéquipiers, par contre, il n’y a aucune communication avec les dirigeants. Chaque vendredi est un moment difficile à vivre, car l’équipe part jouer son match sans que je sois retenu…Je travaille au quotidien pour retrouver une place de titulaire.
 
4/ Où trouves-tu cette motivation pour continuer d’espérer de redevenir un titulaire ?
 
J’aime le football, donc je continue de travailler ! A quoi bon s’énerver tout le temps…Je me dis qu’un jour ou l’autre, quelqu’un va me relancer ! Quelqu’un qui se souviendra de mes prestations au PSG, qui se dira que ma situation actuelle est juste un accident de parcours…Ce n’est pas comme ci, j’étais au bagne…Je vis de ma passion, je ne vais pas me plaindre.
 
5/ Pourquoi en es-tu arrivé là ?
 
Il y a beaucoup de paramètres que je ne maîtrise pas. Ici, c’est un tout autre contexte qu’à Paris, où j’ai été formé. A Paris, je n’avais pas la pression de l’entourage, je suis un parisien né à Paris…La seule pression que j’avais c’est celle dont j’avais besoin ! Les deux clubs sont totalement différents. Ici, il y a beaucoup moins de médias. Que cela soit Paris, l’OL, ou l’OM, on ne laisse jamais indifférent, on aime ou on n’aime pas…A Sedan, nous sommes en L2 avec beaucoup moins de pression. C’est beaucoup plus petit, ce n’est pas le même monde ! Pourtant le football reste le même partout…En fait je ne sais pas trop quoi dire pour justifier ma situation…
 
6/ Ne traînes-tu pas tes relations électriques de tes derniers mois au PSG sous l’ère Guy Lacombe ?
 
Il est vrai qu’avec Guy Lacombe se fut un peu plus froid qu’avec quiconque, mais il n’y a jamais eu d’altercation ! Sa décision était purement sportive, je ne pense pas avoir véhiculé une image " d’enfant terrible"…D’ailleurs lorsque je reviens au parc ou au Camp des Loges, les salariés du club sont contents de me revoir !
 
7/ Qu’attends-tu du prochain Mercato Hivernal ?
 
Si cela reste bouché à Sedan, j’espère restrouver un challenge intéressant. Evoluer auprès d’un coach qui me connaît, qui saura me relancer…J’ai un esprit travailleur, on verra en temps voulu ce qui peut se faire ou pas…
 
8/ Comment cela se passe-t’il pour Chiguy Lucau, un autre ex-Titi à Sedan ?
 
Ca va aussi, mais il ne joue pas autant qu’il le souhaiterait également…Il est de retour suite à une blessure au genou, qui l’a écarté deux à trois semaines. Il n’est pas toujours content de son sort, mais il travaille dur pour reconquérir une place de titulaire. Tout comme moi, si ce n’est pas ici, ce sera ailleurs ! Pourtant, Chiguy a un réel talent à montrer !
 
9/ Que t’inspire la remontée du PSG ?
 
Ca me fait toujours plaisir ! D’ailleurs je connais certains joueurs, des bons potes avec qui j’ai joué, qui sont encore dans l’équipe…Les revoir en haut du classement me rend heureux pour eux et le club. J’ai également apprécié le discours de Giuly, qui disait qu’à paris "on acceptait trop la défaite en y apportant trop d’excuses…". C’est bien que des joueurs comme Giuly, Makelele, Rothen ou bien Camara soient là pour faire prendre conscience aux jeunes du comportement à adopter. Ceci va changer les mentalités et faire en sorte à ce que le PSG redevienne un grand club français.
 
10/ Avec du recul, d’où viendraient tous ces soucis que rencontrent continuellement le PSG ?
 
A mon époque, j’en avais pas vraiment conscience…Lors de ma première année en pro, nous avons fini second en championnat et remporté la Coupe de France sous la direction de Vahid. Après, il y a eu les différents changements d’entraîneurs et de présidents, ce fut beaucoup plus compliqué…A chaque fois, on dit que c’est la saison de transition qui est difficile à gérer, mais c’est faux…Nous avons obtenu la qualification en C1 mais aussi gagné une Coupe Nationale…C’est la saison de la confirmation qui est la plus pénible. Cette année, le PSG a recruté des joueurs provenant de très grands clubs. De par leur expérience, ils savent gérer le succès, ils savent comment gagner, c’est une très bonne chose pour le club, c’est peut-être ce qui nous a manqué par le passé…
 
11/ Tu as été International Espoir Français, pas trop de regret de ne pas avoir privilégié les "Lions de la Téranga" ?
 
Ca n’a jamais été d’actualité ! J’ai effectivement été sollicité par le passé pour rejoindre la sélection du Sénégal, mais il n’y a jamais eu de choix à faire, puisque j’avais évolué dans toutes les sélections nationales jeunes de France. Donc, aucune frustration ! J’ai passé de superbes moments avec les Bleus, notamment un championnat d’Europe Espoirs. Je n’ai juste jamais réussi à franchir la dernière étape, à savoir l’équipe de France A. Une étape très, très dure à franchir…
 
12/ Quels conseils peux-tu donner aux jeunes du CFA du PSG ?
 
Je voudrais dire aux jeunes du PSG qu’ils sont encadrés par de très bons entraîneurs. Bertrand Reuzeau et tout son staff réalise un bon boulot. Avec du recul, je leur dirais de faire preuve de patience…Pour ma part, j’ai débuté tout jeune au sein du groupe pro en compétition officielle. Mais j’ai quand même continué à m’entraîner car je voulais rejouer de nouveau ! Je me disais qu’il fallait prendre ce qu’il y avait à prendre, et que la chance arriverait avec ! Chaque chemin mène à Rome, le principal est d’y arriver un jour…Alors, patience !
 
13/ Est-ce que le club de Sedan est un club attractif pour des jeunes du PSG qui voudraient trouver du temps de jeu ?
 
C’est un bon club de L2. Même si les réultats actuels sont délicats, en temps normal, il y a de réelles ambitions. Les installations sont parfaites. Mais chaque joueur possède un destin personnel. Par contre, être prêté une saison ici, peut permettre à un jeune joueur de s’aguerrir, ça peut être pas mal !
 
14/ Un retour au PSG peut-il être envisageable ?
 
Ce n’est pas moi qui maîtrise tous les paramètres ! Lorsqu’un joueur signe au PSG, il doit se dire que s’est pour y faire carrière, et non pour s’en servir de tremplin…Lorsqu’un joueur signe au Real, à Barcelone ou même à Lyon, pensez-vous que les joueurs y vont pour s’en servir de tremplin ? Il faut être fier de signer au PSG ! Dans mon cas de figure, je me dois de me relancer d’abord, prouver que je peux être un très bon joueur de L1, et à ce moment-là, pourquoi ne pas revenir au PSG si des contacts existent ! Ca serait avec un grand plaisir que je reviendrais fouler la pelouse du Parc…
 
15/ Il y a un peu plus d’un an, lors de notre précédent entretien, tu avais émis le souhait d’intégrer un grand club…Un scoop pour le Mercato ?
 
Tout est possible ! Tout peut aller vite dans le football, dans un sens comme dans l’autre ! Mais ce rêve, je le réaliserais par étapes…
 
16/ Je te laisse le mot de la fin…
 
Merci à tout le monde ! Aux supporters présents au Parc, à mes formateurs à Paris, mais aussi à tous les grands joueurs que j’ai cotoyé, avec lesquels j’ai vécu de très grands moments…
 
 
 
Propos recueillis par Nyto.
 
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 19 novembre 2008 dans INTERVIEWS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :