RSS

Des news de Quentin Westberg…Quentin, à jamais Parisien…

22 Nov
 
Interview N°189 : Quentin WESTBERG
(Troyes/L2/ex-PSG)
 

Fiche d’Identité :

 
Né le 24/04/86 à Suresnes (92)
1m83-80kg
Nationalité Américaine
 
Poste :
 
Gardien de but
 
Carrière :

À partir de la saison 2006, il est le deuxième gardien de l’ESTAC et fait ses débuts en Ligue 1 lors de la saison 2006-2007 en remplacement de Ronan Le Crom. Sa double nationalité américaine lui permet de jouer dans la formation espoirs, lui ouvrant la possibilité d’un poste de gardien à la coupe du monde de football de 2010 avec cette fois-ci la formation A des États-Unis. Son premier match en Ligue 1 Orange a été le match Valenciennes Football ClubEstac le samedi 21 octobre 2006; à la suite d’une blessure au mollet de Ronan Le Crom.

Saison

Club

Pays

Div.

Championnat

 

 

 

 

Matchs

Buts

 

03-04

Troyes

2

0

0

04-05

Troyes

2

0

0

05-06

Troyes

1

0

0

06-07

Troyes

1

2

0

07-08

Troyes

2

1

0

Cette saison (à ce jour) = aucun match en L2 – 2J en Coupe de la Ligue

 Palmarès : 

 

– Vainqueur Coupe de la CONCACAF 17ans et 20ans (USA)
– International Espoirs (USA)
 

 
"Au PSG, les parents me sidéraient…"
 
 

1-     Tout d’abord comment vas-tu ? Que deviens-tu ?

 

Ca va bien merci, la forme est bonne. Je suis toujours à Troyes que j’ai rejoint à la sortie de Clairefontaine, donc ça va faire 7 ans maintenant.

 

2-     Retour en arrière, Dans quelles conditions étais-tu venu au PSG ?

 

En fait je suis arrivé à 13 ans. Je participais avec mon petit club au tournoi des clubs filleuls à Franconville. Apparemment des recruteurs m’avaient repéré alors que je n’étais que "benjamin" jouant avec les 13 ans. On m’a proposé de faire des essais, qui se sont bien passés…En même temps j’ai intégré Clairfetonaine, j’allais jouer le week-end au Psg.

 

3-     Comment avais-tu été accueilli ?

 

Super bien, les dirigeants et coachs était toujours très acueillants et sympathiques.

 

4-     Comment était l’ambiance au PSG ?

 

Elle était assez étrange car le contexte n’était pas le plus favorable. On était 5 à veni seulement le week end, et généralement à jouer, prenant la place de certains joueurs qui étaient au centre de préformation. Donc dans l’ensemble pour une équipe de moins de 13 ans, l’ambiance aurait pu être bien meilleure.

 

5-     Quels y sont tes meilleurs souvenirs ?

 

Le fait de jouer pour le psg, grandissant en région parisienne, c’est presqu’un rêve. Je suis passé d’un tout petit club à un club pro et à une école de football de grande renommée. Et puis surtout, on avait quasiment tout gagné, il me semble qu’on avait perdu qu’un seul match de toute l’année.

 

6-     Les moins bons ?

 

L’ambiance je dirais, j’avais toujours joué avec une bande de pote, là on découvrait la concurrence et certains étaient trop jeunes pour bien la gérer je pense.

 

7-     Quels étaient les joueurs de ton équipe qui t’impressionnaient ?

 

On avait une petite équipe assez sympa, Jonathan Tokplé, Abou Diaby, Frank Djadjedje, Thomas Gamiette…

 

8-      Suis-tu toujours les résultats du PSG ?

 

Oui toujours, je suis parisien quoi de plus normal, j’ai supporter le Psg bien avant de devenir pro.

 

9-      As-tu gardé des contacts

 

Avec "Tok" et Abou, sinon on se recroise sur les terrains. J’ai recroisé "DjeDje" plusieurs fois, c’est toujours sympa.

 

10- Qu’est ce qui t’as le plus impressionné au PSG ?

 

Les parents des enfants qui y jouaient. Ils vivaient pour pas mal d’entre eux la vie de leurs enfants par procuration. C’est-à-dire que si leurs enfants ne jouaient pas ils allaient être désagréables, limite mauvaise langue et très froids. En gros ils se prenaient trop au sérieux à mes yeux.

 

 

11- Un mot sur tes années INF ?

 

Enrichissantes…

 

12- Pourquoi ne pas avoir choisi de revenir au PSG ?

 

A l’époque, au moment de parler de mon futur là-bas, le directeur du centre de formation changeait entre deux rendez-vous donc en l’espace de 2-3 semaines le discours changeait, et était devenu plus flou. J’avais la possibilité de partir, je l’ai fait.

 

13- Quelle image avait le PSG auprès de tes potes de l’INF ?

 

Pour les 3/4 on était fan ! Mais au niveau du centre de formation, à l’époque, sa réputation n’était pas la meilleure et pas mal de nos ainés ne signaient pas pro là-bas.

 

14-Qu’as-tu pensé de « votre aventure » concernant le reportage à la Clairefontaine ?

 

C’est un super souvenir, on se revoit jeune, on voit un peu notre évolution et surtout c’est du concret. On a un support vidéo à vie même si il n’est pas super flatteur à certains moments (rires).

 

15- On t’y voit faire du rap dedans ; est-ce une passion ?

 

J’adore écouter de la musique surtout du rap et du r & b mais c’était vraiment exceptionnel, car je suis à des années lumières d’avoir un soupçon de flow…J’avais juste une seule qualité ; mon anglais courant…

 

16- Tout ceci est loin maintenant, puisque tu as réalisé ton rêve de devenir pro, alors heureux ?

 

J’ai été heureux une heure…Je regarde toujours devant moi pas derrière, c’est l’objectif de mon adolescence qui est atteint, maintenant les objectifs évoluent et je ne me contente pas une seule seconde de ce statut.

 

17-Qu’est ce qui change le plus quand on signe pro ?

 

Rien, juste le statut, mais il ne doit rien changer au niveau de l’envie et du comportement je pense. Il est juste bon de se rappeler le regard qu’on avait, enfants, sur les footballeurs pros qu’on rencontrait. Il faut être exemplaire.

 

18-Quelles sont vos ambitions avec Troyes ?

 

Retrouver la L1, l’objectif est clair même dans la difficulté.

 

19-Et les tiennes ?

 

Jouer et gagner le plus de matches possible, continuer à apprendre et à progresser.

 

20-Comment tes proches vivent-ils ton évolution ?

 

Je ne sais pas trop, bien dans l’ensemble, en tout cas ils sont de très bon conseils et très solidaires.

 

21- Quelles sont tes qualités et défauts en tant que goal ?

 

A mon avis mes qualités principales seraient mon jeu au pied et ma détermination. Mes défauts seraient principalement mon manque de matches au plus haut niveau.

 

22-Que représente le football à tes yeux ?

 

Mon sport, mon quotidien et le plus beau métier du monde.

 

23- Quel est ton rêve suprême ?

 

Dans le foot, gagner le plus de titre possible.

 

24- Si tu devais aller sur une île, qu’emmènerais-tu ?

 

Beaucoup de choses…Ma famille et mes potes, un ballon et mon ordi portable pour la musique et internet pour me cultiver, ça remplace les livres et c’est surtout moins encombrant.

 

25- As-tu une anecdote lors de tes années passées au PSG ? ou à l’INF ?

 

Oui trop, mais ce sont des moments personnels…

 

26- Quelle est la personne que tu retiendras le plus au sein du PSG ? et à l’INF ?

 

      C’est difficile, sans doute mon pote Abou pour le Psg qui était à Clairf’ aussi et pour l’INF mon pote Nicolas Coco Maurice Belay.

 

27- Qu’est ce que tu y appris de plus important ?

 

Qu’à 13 ans même à 16 ans, on est encore loin d’être professionnel et qu’on n’atteint pas ses objectifs sans travail sur le long terme, car le plus dur n’est pas de devenir footballeur professionnel mais de le rester.

 

28- Les Bleus ou les USA en tant que sélection internationale, si tu peux choisir ?

 

Les USA même si le choix est difficile et que la France est une super nation de football. C’est juste que la conception que j’ai du sport est plus comme les américains. Il faut le vivre pour comprendre.

 

29-Je te laisse le mot de la fin…

 

“to give anything less than your best is to sacrifice the gift” Steve Prefontaine*.

 

* Steve Prefontaine, (25 janvier 1951 à Coos Bay, Oregon (États-Unis) – 30 mai 1975). Steve Prefontaine était un coureur de fond du 2000m jusqu au 10000m, il est considéré comme un des plus grands coureurs Américain de fond, il avait cette particularité de battre le record a chaque fois qu’il courait. Il avait un style particulier, toujours prendre la tête de la course depuis le début jusqu’à la fin. Mort tragiquement dans un accident de voiture a l âge de 24 ans. Il fut entraîné entre autre par Bill Bowerman à l’Université de l’Orégon entre 1970 et 1975.

 
Propos recueillis par Nyto.
 
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 22 novembre 2008 dans INTERVIEWS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :