RSS

Des news d’Abdoulaye Diawara…

12 Déc
 
Interview N°193 : Abdoulaye DIAWARA
(Paris FC/Nat./ex-CFA PSG)
 
 
 

Fiche d’Identité =

Né le 26/01/83 à Paris 17ème (75) 

1m84-75kg

Milieu Défensif/Défenseur central/Latéral droit 

Carrière =

– AS Pierrefitte (Pouss.1 à Benj.2)

– Red Star (-13ans DH/-15ans Nat./-17ans Nat.)

– PSG (CFA)

– Saint-Trond (D1/Bel)

– Red Star (CFA)

– Paris FC (Nat.)

 

Palmarès =

 

– Vainqueur du Tournoi International 15ans de Futsal de Nançy (Red Star)

– Vainqueur du Tournoi de Bellinzona (PSG/CFA)

– Champion de CFA (PSG)

– Coupe de Paris et de Seine-Saint-Denis 15ans (Red Star)

– Equipe Nationale du Mali Espoirs (11 sélections) 

 


 
"C’est Luis Fernandez qui m’avait recruté…"
  

 

1-      Dans quelles conditions étais-tu venu au PSG ?

 

Le PSG m’a contacté à l’âge de 18 ans…Franchement, j’ai d’abord cru à une blague ! Luis Fernandez était dans les tribunes lors d’un match de Gambardella entre le Red Star et le Paris FC. Nous avions gagné 2-0 ou 2-1 avec deux passes décisives de ma part…J’avais plutôt était bon lors de cette rencontre. Luis m’a téléphoné, j’ai cru que c’était un pote…Il m’a félicité pour ma prestation et a souhaité me rencontrer. On s’est vu la semaine d’après. Le PSG était le club de mes rêves, j’espérais y jouer un jour ! J’en étais le supporter numéro un !!! J’avais d’autres propositions, notamment Lens, Bastia, Toulouse…Mais je n’ai pas hésité une seule seconde, j’ai donc signé un contrat espoirs de trois ans avec le PSG.

 

2-      Comment avais-tu été accueilli ?

 

Je n’arrivais pas en terrain inconnu, puisque chaque année j’avais l’habitude de jouer contre mes nouveaux coéquipiers. Des liens d’amitié existaient déjà…Je connaissais déjà Badiane, Rouag, Obbadi, car je les avais déjà affronté avant même qu’ils n’intègrent le PSG. Je retrouvais également Youness Bengelloun, mon pote d’enfance. on se connaissait depuis tout petit. Et puis, en allant dans certains quartiers de la région parisienn, il était fréquent de croiser certains jeunes du PSG. L’intégration a été rapide, et super facile, surtout grâce aux joueurs.

 

3-      Comment était l’ambiance au PSG ?

 

Il régnait une bonne ambiance. Tous les joueurs de cette époque diront qu’il s’agit des meilleures années de leur vie. Nous avions de très bonnes conditions de vie au PSG. Entre jeunes, il n’y avait pas forcément tjours une bonne entente, mais rare on était les disputes…Nous étions comme des frères, avec une ambiance de fête ! Nous étions tous souvent ensemble, car il y avait beaucoup d’amitié entre chacun d’entre nous. D’ailleurs, nous sommes toujours en contact pour la majorité d’entre nous…

 

4-      Qu’est-ce qui t’avait le plus impressionné àton arrivée ?

 

Le PSG était un autre monde ! Le Red Star était un club pro mais qui venait de perdre son statut…L’organisation y était très amatrice, tout comme nos équipements…Alors qu’au PSG, nous étions équipés de la tête aux pieds, jusqu’aux claquettes, ça m’avait choqué ! Les installations étaient impressionnantes. Les médias autour de l’équipe pro étaient nombreux…Les pros sont pourtant des gens normaux !

 

5-      Parmi tes coéquipiers, quels étaient les joueurs avec le plus de potentiel pour réussir ?

  

      Le plus impressionnant était Ogbeche. Sinon, beaucoup de joueurs méritaient d’avoir une belle carrière, comme : Keith Kelly, Diedhiou, Obbadi, Rouag, Badiane, Bengelloun…

 

7-      Comment te positionnais-tu par rapport à la concurrence ?

 

Je l’avais accepté d’entrée, car je savais qu’elle serait bénéfique pour moi. Plus il y en aurait, plus je progresserais. Alors, la concurrence était la bienvenue…La première saison, je fus très souvent titulaire, je l’ai super bien vécu forcément. La concurrence était saine, les décisions du coach étaient basées au mérite, donc loyales…

 

8-      Quels y sont tes meilleurs souvenirs ?

 

La victoire au Tournoi de Bellinzona, le titre de champion de CFA obtenu avec notre coach Kombouaré, la vie de tous les jours au CFA, les belles rencontres avec des joueurs ou les coachs, mes premiers entraînements avec les pros du PSG tel que Ronaldinho…Il fallait se surpasser pour au moins arriver à leurs chevilles…

 

9-      Et au contraire, quels y sont les moins bons moments ?

 

Il n’y en a pas beaucoup sincèrement…Peut-être la première saison en 2001-2002…Ce fut la galère sur le plan des résultats, car nous avons été relégables un certain temps, c’était difficile à vivre. De plus, l’équipe première n’allait pas bien non plus, il y avait donc une ambiance très pesante au sein du club, même au CFA… Sinon, j’ai subi une blessure à un genou qui m’a stoppé pendant un mois…J’avais mal, c’était dur à vivre.

 

10-   Avec qui avais-tu le plus d’affinités et pourquoi ?

 

Youness Bengelloun, car j’ai grandi avec lui. on avait joué ensemble en 13ans au Red Star. Lui est arrivé au PSG à 17ans, et moi à 18ans. Nous étions restés en contact l’année où il avait rejoint le PSG, il m’a d’ailleurs donné l’envie de le rejoindre…Sinon, j’avais une bonne entente avec tout le monde. Je n’ai jamais eu une seule embrouille avec qui que ce soit ! J’appréciais beaucoup Jean-Michel Badiane, Mounir Boussalem, Chiguy Dramé, Boukary Dramé, Christopher Oualembo, Lorik Cana…

 

11-   Quelle personne t’a le plus marqué au PSG ?

 

Sans hésiter, Antoine Kombouaré. Il m’a beaucoup appris en tant qu’homme et entraîneur. Un homme simple, qui voit la vie telle qu’elle l’est. Il m’a permis de gagner en maturité, progresser sur le terrain…Un vrai connaisseur du football.

 

12-   Pourquoi n’es-tu pas resté au PSG ?

 

Une fois que Luis Fernandez est parti, mon rêve de devenir pro a été anéanti. C’est lui qui m’avait fait venir, qui me suivait…Hors Vahid est arrivé, et a dit de sa propre bouche que parmi les jeunes du PSG, aucun n’avait le niveau pour devenir pro au PSG. Seuls Chiguy Lucau et Franck Djadjedje ont eu un soupçon de temps de jeu…Alors, je me suis préparé à l’après PSG. Je me suis défoncé lors des six mois restants pour essayer de trouver un club de Ligue 2 ou National. Ne pas sortir au PSG n’a pas été un échec, car c’est une expérience qui m’a bien servi sur le plan mental pour la suite de ma carrière.

 

13-   Jusqu’au jour, où finalement tu t’es envolé vers la Belgique ?

 

Effectivement…J’avais un agent qui avait anticipé ma fin de contrat avec le PSG. Il avait préparé mon avenir en février, mars, et m’avait proposé l’idée de signer à l’étranger. J’avais dit pourqoi pas ! Il possédait un contact très appuyé à Saint-Trond, à savoir Marc Wilmots, pas n’importe qui ! J’ai obtenu un essai d’une semaine, mais dès mon premier entraînement, je fus convoqué pour jouer un match amical dès le lendemain…A l’issue de la rencontre, j’ai signé un contrat professionnel de deux ans.

 

14-   Avais-tu d’autres contacts si jamais cela n’avait pas fonctionné ?

 

Sète en National. Mai je ne désirais pas jouer en National…J’étais déterminé à jouer plus haut pour progresser plus rapidement…Au pire, la Ligue 2 française aurait pu m’intéresser…Signer pro en Belgique fut une belle opportunité. 

 

15-   Peux-tu nous résumer ton passage en Jupiler League ?

 

Les 6 premiers mois, j’ai régulièrement été titulaire. A la trève hivernale, nous n’étions pas très bien classés. Nous avons perdu deux matches en février, qui furent décisifs…Marc Wilmots fut renvoyé, et du jour au lendemain, j’ai atterri dans la tribune ! J’ai intégré la réserve, ce fu une vraie galère, surtout que j’ai eu une maladie…

Ce fut donc un peu plus délicat à vivre, heureusement que j’y ai connu ma petite amie là-bas, car elle m’a beaucoup apporté. Sans elle, je serais revenu plus vite en France. Lors de ma deuxième saison à Saint-Trond, ils ont tout fait pour que je parte…

Je n’avais pas beaucoup de solutions, car à quelques heures de la fermeture du mercato d’août, il restait très peu de clubs intéressés…J’ai donc signé à Visé, en D3 belge. Je sortais d’une longue maladie, j’avais juste besoin de retrouver du temps de jeu. Un véritable choix personnel. Je voulais repartir de zéro, quelques regrets mais bon…

 

16-  Puis vînt ton retour au Red Star ?

 

Je n’avais rien trouvé pour jouer au-dessus, malgré des propositions en Belgique, mais je voulais quitter ce pays. Le Red Star était le club idéal à mes yeux pour me relancer. Cela c’est super bien passé sportivement de décembre 2005 à juin 2006. Physiquement et mentalement, cela m’a reboosté !

 

17-  Au point de taper dans l’oeil du Paris FC ?

 

En début de saison dernière, ça s’est super bien passé, car j’étais tout le temps titulaire. Jean-Guy Wallemme m’avait donné toute sa confiance. Mais par la site, j’ai connu une petite période difficile suite au ramadan…Je suis devenu remplaçant, mais ça m’a fait du bien de souffler. Après je suis revenu encore mieux qu’au début de saison. J’ai intégré l défense centrale, sans plus en bouger et en réalisant de bons matches.

Un nouveau coach est arrivé cet été et a chamboulé l’effectif à 90% ! Je me suis dit qu’il allait falloir bosser encore plus car il allait faire venir des joueurs qu’il connaissait. Je ne suis pas toujours titulaire, je joue en moyenne un match sur trois. Ce n’est pas terrible sur le plan individuel.

Collectivement, nous avons une évolution en dents de scie depuis le début de saison, mais actuellement nous sommes sur une pente ascendante.

 

18-   Quelques anciens-Titis ont fréquenté ou fréquentent actuellement le Paris FC, peux-tu nous en dire quelques mots ?

 

Lorsque Julien Chendri y jouait, je n’y étais pas encore. Pablo Blanc n’a pas eu sa chance, au détriment de joueurs plus expérimentés que lui à son poste. Dommage, car c’est un très bon joueur, techniquement très fort, au jeu propre. Sébastien Vaugeois est arrivé cette année. C’est difficile pour lui…Il est un peu en-dessous des autres, je suis certain qu’il doit se le dire aussi. Pourtant au PSG, le côté gauche était son jardin. Il était tout-feu, tout-flamme ! Dadi Mayuma, arrivé en provenance de Boulogne-sur-Mer, dit "le nain" (rires) est la plaque tournate de notre dispositif, une clé de l’équipe. Il est très difficile de lui prendre le ballon, par contre il ajoute certaines fantaisies dans son jeu qui sont parfois de trop. Toutefois il est combattif, très bon techniquement, il est au-dessus du lot.

 

19-   Dans quels domaines êtes-vous perfectibles ?

 

Nous encaissons trop de buts, mais c’est à cause de toute l’équipe. C’est tous ensemble que nous devons faire tous les efforts demandés. Nous devons progresser tactiquement en phase défensive. Je pense qu’on le travaille pas assez à l’entraînement. Normalement, tout ceci devrait être acquis car nous sommes en National !

   

20-   Et toi, dans quels domaines as-tu évolué ?

 

Physiquement, j’ai beaucoup travaillé en sortant du PSG. A Paris, j’étais un gringalé morphologiquement. J’ai progressé techniquement dans mes enchaînements, prises de balle, contrôles, passes, dribbles, transversales…Mentalement, j’ai mûri. A l’époque, je baissais les bras assez facilement, aujourd’hui je travaille deux fois plus, le changement à ce niveau est indéniable.

 

21- Quelles sont tes ambitions ?

 

Même lorsque j’aurais trente ans et même si je jouerais toujours en National, mon objectif sera toujours de jouer en L1 en France ! J’ai un autre rêve également, à savoir jouer au PSG ! Une ambition personnelle…(rires)

 

22-  Quelles sont tes passions en dehors du football ?

 

Ma famille, car c’est ma deuxième vie. Jouer aux jeux vidéos (PES), qu’est-ce qu’on a pu s’en faire des parties lors de mes années CFA au PSG…Sortir entre potes ou amis, aller au cinéma, surfer sur le net, rester à la maison…

 

 

23-   Quels sont les dangers éventuels pour un jeune apprenti-footballeur ?

 

Il faut rester soi-même, toujours vouloir aller au-dessus, être ambitieux…Il ne faut pas se contenter du minimum. Attention aux tentations extérieures, car sinon cela peut se répercuter sur les performances sur le terrain. Je pense aux sorties, à la nutrition…Tout ceci influe sur la santé, ce qui est vital pour un sportif de haut-niveau qui se respecte !

 

24-   Dans quels domaines êtes-vous perfectibles ?

 

Ronaldo ! Même s’il ne jouait pas à mon poste, j’avais les yeux écarquillés dès qu’il passait à la télévision. Impressionnant !!! J’en suis toujours un fan ! J’adore aussi Patrick Vieira car il est milieu défensif. Je regarde tous ses matches pour analyser ses déplacements, ses prises de balle, ses passes…

   

25- Si je te dis le mot "Football", à quoi penses-tu ?

 

Jeu, plaisir, ambitions, fair-play, garder le sourire dans la défaite comme dans la victoire, ne pas se morfondre sur son sort…

 

26- Qu’emmènerais-tu sur une île déserte ?

 

Le Coran, ma femme, et de l’oasis tropical, c’est ma drogue ! (rires)

 

27-  Que pensent tes proches de ton parcours footballistique ?

 

La plupart sont tristes que j’évolue à ce niveau-là…Mais je n’écoute pas leurs paroles, car j’estime que chacun mérite le niveau auquel il évolue. Ils ont beaucoup d’amertume pour moi, mais c’est à moi de bosser pour jouer plus haut. Quoi qu’il arrive, mes vrais proches sont malgré tout, fiers de moi…

 

28-  Quelques regrets quand même vis à vis du PSG ?

 

Une petite déception subsite, surtout que c’est "mon" club ! Un peu déçu, quoi que le mot est fort, une pointe de regret…Je pense que j’aurais pu faire beaucoup mieux que ce que j’y ai fait. Je regrette le niveau de jeu que j’y ai eu.

 

29-  Je te laisse le mot de la fin…

 

J’ai pris un énorme plaisir à répondre à cette interview et j’espère que mon rêve se réalisera…

 

 

Son "11-Type" du CFA du PSG =

 

1-Benhamou

 

2-Djemé   4-S.Bengelloun   5-Badiane  3-Diompy

 

8-Obbadi  6-A.Diawara

 

7-Kelly               10-Diedhiou

 

9-Ogbeche   11-Rouag

 

 

Propos recueillis par Nyto.

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 12 décembre 2008 dans INTERVIEWS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :