RSS

Revue de Presse…

19 Fév
 
Cana veut « aller en finale »
 
Lorik Cana, de retour dans le groupe marseillais pour affronter Twente jeudi en 16eme de finale de Coupe de l’UEFA, tient un discours très positif. Le milieu défensif marseillais pense que son club peut viser la finale de la C3, comme il l’a confié à Football365. 
 

Lorik Cana, pensez-vous jouer jeudi soir ?

Ca me fait plaisir de réintégrer le groupe. Ca me rend très heureux, mais c’est tôt pour dire si je vais pouvoir jouer ce match. Après une si longue absence, aucun joueur ne peut dire qu’il est prêt à jouer un match pareil. On va discuter avec le coach et le staff médical avant de prendre une décision. Je me suis beaucoup entraîné tout seul pour revenir physiquement, maintenant je m’entraîne avec l’équipe. Déjà, dans ma tête je suis prêt à aider l’équipe, à rendre des services sur le terrain et aussi en dehors, ce qui est très important.

Que connaissez-vous de Twente ?

Depuis le tirage au sort on regarde un peu plus les résultats de cette équipe mais je n’ai vu aucun match intégral de Twente. On connaît le coach, les attaquants, on sait qu’elle réussit de bons résultats dans son championnat et qu’elle veut continuer en coupe d’Europe. Mais pour nous la chose est claire : on est l’Olympique de Marseille, on joue régulièrement la League des Champions et on fait bonne figure face aux plus grandes équipes du monde. Pour nous, c’est sûr que dans une compétition comme la coupe de l’UEFA on veut aller le plus loin possible et aller le plus loin possible, c’est aller en finale. Je ne sais pas si on va y arriver, l’année dernière on avait aussi une équipe pour aller en finale mais on a été éliminé par les vainqueurs. On a le potentiel, on a le club pour y arriver. On a des adversaires qui seront difficiles à jouer mais on veut continuer à aller de l’avant, progresser et amener le club le plus loin possible. On veut aller au bout.

Vous restez sur deux victoires importantes en championnat, il ne faut pas casser la dynamique ?

Je pense que ces résultats sont positifs. On a eu un parcours en dents de scie depuis un moment, on a fait de bons et de moins bons résultats mais si on veut atteindre nos objectifs il faut continuer sur cette série de résultats positifs. La coupe d’Europe aide aussi à garder cette dynamique pas seulement pour les résultats mais pour l’état d’esprit du groupe et quand on gagne, on est plus en confiance et on travaille plus sereinement ce qui est très important.


 
Tripy Makonda a pris de l’assurance
 
 

Il y a quelques années, les soirs de match, Makonda se postait à la fenêtre de son appartement de la porte de Saint-Cloud pour écouter les clameurs du public du Parc des Princes. Cet enfant né de parents zaïrois (comme Makelele ou Luyindula) a grandi à l’ombre du stade de la porte d’Auteuil. C’est dire si hier soir le jeune milieu parisien évoluait (presque) dans ce qu’il devait considérer comme son jardin d’enfant.

Malheureusement cela n’a pas suffi à totalement le désinhiber. Pour sa première titularisation avec l’équipe professionnelle, ce gaucher de 19 ans est apparu comme un élève appliqué autant que timoré.

« C’est à Paris qu’il veut progresser »

Positionné dans le couloir gauche, en lieu et place de Jérôme Rothen reconverti en milieu récupérateur, Tripy a d’abord subi l’événement avant de peu à peu refaire surface. En réalité, l’international sélectionné en équipe de France des moins de 19 ans a subi la courbe ascendante de son équipe. Quasi inexistant pendant la première demi-heure, il s’est ensuite projeté vers l’avant offrant un décalage d’école à Rothen pour la meilleure occasion parisienne de la première période (37e). L’occasion pour le public parisien de découvrir le pied gauche de ce joueur qui a fait toutes ses classes avec le PSG depuis l’âge de 12 ans après avoir évolué à Boulogne. « Il aime le PSG, dit d’ailleurs de lui Bertrand Reuzeau l’entraîneur de la réserve. L’année dernière, à la fin de son contrat, les discussions ont été faciles. Il a signé pour deux saisons comme stagiaire pro car il ne se voyait pas aller dans un autre club. C’est à Paris qu’il veut progresser. »
Si Paul Le Guen lui accorde de nouveau sa confiance — ce qui ne fait guère de doute — Tripy aura de nouveau l’occasion de prouver qu’il est un redoutable centreur, comme sur ces deux caviars (42e et 57e) malheureusement ratés par Luyindula. « Il doit encore devenir plus régulier dans ses performances mais je n’ai pas d’inquiétudes là-dessus », commente Reuzeau. Le public du Parc, qui a réservé des applaudissements nourris à Makonda lors de son remplacement par Sessegnon (64e), semble partager cet avis. A ce moment- là, peut-être qu’un autre petit Tripy a entendu la clameur du Parc.

 

 
Paul Le Guen : "Beaucoup d’éléments positifs"
 

Le jeune Makonda a-t-il répondu à vos attentes ?

Oui, il a répondu à mes attentes. Il a du potentiel. C’est un joueur qui a intégré le groupe pro il y a quelques semaines et je trouve que son évolution est intéressante. Il a fait de bonnes choses, effectué quelques bons gestes et quelques bons centres. Il est techniquement doué et il a ce qui faut pour y arriver.

Que pensez-vous de la jeune génération du PSG ?

Si j’ai accepté les départs en prêt de Sankharé, N’Goyi et Mulumbu, c’est que je savais que cette génération était prête à faire un bon complément d’effectif. Makonda est presque prêt, Partouche arrive. Il y a également Charbonnier. Ils s’entraînent régulièrement avec nous. On les suit avec attention car ils ne sont vraiment pas loin.

 
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 19 février 2009 dans ACTUALITE-RESULTATS-NEWS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :