RSS

Revue de Presse…

04 Avr
 

Le PSG n’a plus de défense

Contraint de gagner pour se relancer en championnat, le PSG devra se passer d’Armand, de Camara et de Sakho demain contre Nice. Le coup est dur. (Le Parisien – 04/04/09)

 
Le gâteau d’anniversaire a eu un goût amer au camp des Loges. Zoumana Camara, qui fêtait hier ses 30 ans, a reçu un cadeau dont il se serait bien passé. En arrivant à l’entraînement, il a appris que la commisssion supérieure d’appel de la Fédération lui avait infligé jeudi soir un second match de suspension après son expulsion lors de PSG – OM.
Déjà absent à Toulouse, il pensait donc manquer le Lille – PSG du 12 avril. Mais à la fin de la séance, le club lui a annoncé qu’il purgerait sa suspension dimanche contre Nice ! Le coup est terrible pour le PSG car la défense parisienne est actuellement complètement décimée : l’absence de Camara s’ajoute à la sévère entorse du genou de Sylvain Armand et au forfait, qui sera officialisé aujourd’hui, de Mamadou Sakho qui souffre toujours de la cheville droite. De la défense type du PSG, seul un homme sur quatre, le Brésilien Ceará, sera sur la pelouse dimanche.

Sept buts encaissés en deux matchs

La nouvelle plombe un peu l’ambiance autour de l’équipe et n’est pas loin de gommer les bienfaits de la trêve internationale. Le club, qui reste sur deux défaites d’affilée, contre l’OM au Parc (3-1) et à Toulouse (4-1), savait ses joueurs épuisés par l’accumulation des matchs. En se contentant d’un simple tournoi de futsal, très amical à Bercy, le staff comptait regonfler le moral afin que l’équipe aborde le crucial rendez-vous contre Nice dans les meilleures dispositions mentales. C’est donc raté car la défense qui devrait être alignée dimanche semble, au premier regard, bien tendre et fragile.
Outre Camara, Armand et Sakho, Jérôme Rothen (suspendu également), déjà utilisé cette saison au poste de latéral gauche, sera aussi absent. Le choix pour composer l’arrière-garde est donc très limité. Logiquement, c’est la défense alignée en seconde période contre Toulouse (Ceará-Traoré-Mabiala-Makonda) qui sera choisie. « La défense, c’est un état d’esprit et ceux qui joueront devront avoir le même état d’esprit que les autres », avertit Peguy Luyindula. Si Traoré et Ceará présentent des gages de solidité, les présences de Larrys Mabiala et Tripy Makonda, loin d’être étincelants à Toulouse, engendrent, elles, plus de doutes que d’assurance. A Nice, Frédéric Antonetti dit jeter un regard distrait sur les malheurs parisiens. « Je n’ai jamais fait ma composition d’équipe en fonction de l’adversaire, assure l’entraîneur niçois. La suspension de Camara ne va pas m’obliger à revoir mes plans. »
Afin de préserver au maximum sa défense, Paul Le Guen a la possibilité de changer son schéma tactique. Il pourrait passer du classique 4-4-2 (avec Sessegnon milieu gauche et Luyindula milieu droit) au 4-3-1-2 et densifier son milieu de terrain en incluant Chantôme aux côtés de Clément et Makelele, Sessegnon se chargeant de jouer juste derrière ses attaquants. L’idée étant d’empêcher Loïc Rémy, l’attaquant niçois tout juste rappelé chez les Bleus, de défier les inexpérimentés Makonda et Mabiala. Le PSG, qui vient d’encaisser sept buts sur ses deux derniers matchs, n’avait pas besoin de ça.

 
Publicités
 
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :