RSS

Quand la Bande à Loulou s’impose…

13 Mai
 
Gambardella – Montpellier, treize ans après
 

Montpellier a remporté la Coupe Gambardella aux dépens de Nantes (2-0), samedi en fin d’après-midi. Les joueurs de Bruno Lippini succèdent au Stade Rennais, vainqueur de la précédente édition et opposé en soirée à Guingamp en finale de la Coupe de France.

Treize ans après son dernier succès dans cette épreuve, Montpellier a remporté la Coupe Gambardella, samedi, en lever de rideau de la finale de Coupe de France qui oppose Rennes à Guingamp. Les Héraultais succèdent au Stade Rennais, vainqueur de Bordeaux (3-0) la saison dernière. Ils se sont facilement imposés (2-0) contre une pâle formation du FC Nantes, qui n’a jamais été en mesure de se montrer à la hauteur de l’évènement. Pourtant habitués à ce type de rendez-vous -il s’agissait de la sixième finale de leur histoire-, les Canaris n’ont pas trouvé les armes pour répondre à la vivacité et à l’audace des Montpelliérains. Surpris à chaque début de période, ils s’inclinent pour la troisième fois en finale après celles perdues en 1986 et 1996. Leur présence à ce stade de la compétition constitue malgré tout un joli pied de nez à tous ceux qui critiquent la formation nantaise depuis quelques années.

En première période, il n’y a eu que Montpellier pour faire le spectacle. Après une entame de match timide, les Héraultais ont logiquement pris l’ascendant sur des Canaris tétanisés par l’enjeu. La première sortie du gardien nantais, Erwin Zelazny, est significative de cette fébrilité qui a semblé habiter les joueurs de Stéphane Moreau. Peu aidé par une pelouse rendue glissante par la pluie fine qui s’est abattue au-dessus du Stade de France, le portier s’est complètement troué devant Dimitri Sarasar, sans que cela ne prête à conséquence (4e). Sa position avancée sur la deuxième tentative de l’attaquant montpelliérain s’est, en revanche, révélée rédhibitoire. Parti à la limite du hors-jeu dans le dos de la défense nantaise, Sarasar ne s’est pas fait prier pour ouvrir le score d’un lob habile et astucieux (18e).

Nego à deux doigts de relancer Nantes
Ce premier but a répondu à une certaine forme de logique. Plus à l’aise techniquement que son adversaire à l’image d’un double une-deux entre Sarasar et Cabella (10e) ou encore d’un joli numéro de ce même Cabella entre quatre défenseurs nantais (37e), Montpellier a également proposé une meilleure occupation du terrain. Il n’a même pas eu besoin d’imposer un pressing de tout instant pour déstabiliser une formation plombée par ses approximations. Nantes n’a eu que quelques coups de pied arrêtés pour exister. En début de seconde période, Loïc Nego a bien tenté de remettre son équipe sur de bons rails, mais il s’est heurté à un Jonathan Ligali, impérial (50e). Comme le symbole d’une promesse non tenue d’une meilleure résistance. Seulement cinq minutes plus tard, Cabella mettait définitivement un terme aux espoirs des Canaris. Avec un peu plus de réussite, Belhanda (67e) et Cabella (90e+1) auraient pu davantage maquiller le score. L’essentiel était déjà assuré.

Stade de France – Lever de rideau d’EA Guingamp – Rennes
Samedi 9 mai 2009 – Coup d’envoi 17h15
Buts pour Montpellier : Sarasar et Cabella

Composition nantaise : Erwin Zelazny (g) – Chaker Alhadhur, Darcy Tanzey, Maxime Baty, Olivier Bonnes, Quentin Bonnet, Lionel Carole, Loïc Nego, Vincent Sasso, Sofiane Hanni et Florent Pasquier – Remplaçants : Boris Mahé (g), Jules Iloki, Lévy Kofi Djidji, Sofiane Choubani, Christopher Helies et Pierre Bocquier (17e)
Entraîneur : Stéphane Moreau

Composition montpellier : Jonathan Ligali (g), – Jean-Yves Capasso, Teddy Mezague, Mickaël Nelson, Abdelhamid El-Kaoutari, – Guillaume Legras, Younes Belhanda, Adrien Coulomb, Jonas Martin, , Rémy Cabella – Dimitri Sarasar – Remplaçants : Yannick Nivollet (g), Ischam Berrached, Teji Savanier, Florent André et Benjamin Stambouli
Entraîneur : Bruno Lippini

 
Les montpelliérains vainqueurs de la coupe Gambardella pour la plus grande joie de la famille Nicollin :Jonathan Ligali, Yannick Nivollet, Jean-Yves Capasso, Abdelhamid El Kaoutari, Teddy Mezague, Mickaël Nelson, Benjamin Stambouli, Florent André, Younes Belhanda, Ischam Berrached, Rémy Cabella, Adrien Coulomb, Guillaume Legras, Jonas Martin, Dimitri Sarasar, Teji Savanier.
Entraîneur : Bruno Lippini
 
 
 
Le groupe nantais en Coupe Gambardella, saison 2008 / 2009 :

Chaker ALHADHUR – Ojé APO – Kévin BARRE – Maxime BATY – Pierre BOCQUIER – Quentin BONNET – Olivier BONNES – Lionel CAROLE – François CAMPO – Adrien CHASTAN – Sofiane CHOUBANI – Adrien COQUET – Matthieu CORBINEAU – Koffi DJIDJI – Thomas DOS SANTOS – Julien DUPAS – Ghislain GUESSAN – Sofiane HANNI – Christopher HELIES – Jules ILOKI – Ismaël KEITA – Robin LAFARGE – Aristote LUSINGA – Boris MAHE – Florian MARTINEZ – Florian MASSON – David MIMOUNI – Lamine N’DIAYE – Loïc NEGO – Florent PASQUIER – Morgane PIGEON – Vincent SASSO – Darcy TANZEY – Adrien TREBEL – Kenjy VERDEAU – Anthony WALONGWA et Erwin ZELAZNY

Encadrement :

Pierre BAZIN (Préparateur Physique) – Franck CHAUMIN (Entraîneur des gardiens) – François DAUSSE (Kiné) – Gérard JEANNETEAU (Dirigeant) – Stéphane MOREAU (Entraîneur) et Georges RIAUD (Médecin)

ZOOM sur le Parcours de Montpellier









 

Pour atteindre la Finale de la Coupe Gambardella, le MHSC a du se défaire d’adversaires redoutables et se sortir de quelques pièges. Retrouvez le Parcours des protégés de Bruno Lippini.

64e de finale RODEZ 1-3 MHSC
A Rodez. Mi-temps : 1-0.
Buts pour Rodez : n.c. ; pour le MHSC : Martin (53e), Cabella (77e), Koita (81e)
Avertissements à Rodez : Pau (38e), Masser (77e), Boumerahi (44e), Au MHSC : Belhanda (39e)
RODEZ : Rochaux – Pierre, Pau (Masbou 64e), Masser, Roda – Mexmas, Montech (Lamarque 46e), Vernazza, Dourege – Boumerahi (Ajoun 89e), Bosc
MHSC : Ligali – Jouan, Mézague (Berrached 46e), Nelson, El Kaoutari – Martin,
Belhanda, Legras, Cabella – Volpe Koita (Ginestet 89e)
L’avis de Serge Delmas : « Ce match était un petit traquenard où ça a failli mal se terminer car nous étions menés 1-0 à la pause. Heureusement, nous sommes arrivés à passer dans un contexte un peu particulier ».

32e de finale BRIVE 0-6 MHSC
A Brive. Mi-temps : 0-4.
Buts pour le MHSC : Coullomb (2e), Koita (28e, 36e, 51e), Capasso (45e), Martin (86e).
Avertissements à Rodez : P, Au MHSC : B
BRIVE : Gouleme – Praudel, Cousty, Bonaud, Montetro – Teraha, Taouraud, Rocafull, Bousquet – Brunet, Campos
MHSC : Ligali – Capasso, Mézague, Nelson, El Kaoutari – Legras, Coulomb, Martin, Cabella – Koita, Volpe.
L’avis de Serge Delmas : « Brive a été sans doute le match le plus facile à négocier parce qu’il y avait vraiment de l’écart entre les deux formations. Mais les joueurs ont su rester sérieux ». .

16e de finale : MONACO 0-1 MHSC
A La Turbie. Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Duby.
But pour le MHSC : Koita (65e)
Avertissements à l’AS Monaco : Germain (53e) ; au MHSC : El Kaoutari (53e)
AS MONACO : L’Hostis – Landaas (Koussalouka, 60e), Erichot, Labor, Dazzan – Koné, Diaz, Bulot (cap.) (Kurzawa, 90e), Eysseric – Germain, Mendes. Entr. : C. Almeras
MONTPELLIER HSC : Ligali – El Kaoutari (cap.), Capasso, Mézague, Nelson – Martin (André 75e), Legras, Belhanda, Coulomb – Cabella, Koita (Volpe 88e). Entr. : Bruno Lippini.

L’avis de Serge Delmas : « Un match très compliqué où l’équipe a atteint un très bon niveau mais il fallait cela pour passer face à une très bonne équipe de Monaco. Ça a certainement été notre match référence ».

8e de FINALE MHSC 3-0 CHATEAUROUX
A Baillargues. Complexe sportif Roger Bambuck. 300 spectateurs. Mi-temps : 1-0.
Buts pour le MHSC : Martin (20e), Koita (46e), Cabella (89e).
MHSC : Ligali – Capasso, Nelson, Mézague, El Kaoutari, Capasso – Martin (Berrached 79e), Belhanda, Legras, Coulomb (André 90e) – Cabella, Koita (Sarrasar 75e).
Entr. : Bruno Lippini
CHATEAUROUX : Bouzzeli – Kimiangui, Camara (Haidara 60e), Saqhane, Sampson – Guazzelli, Médaglia (Vissa 54e) Ménager (Bouadla 73e), Medjkane – Diaby, Abraw.
Entr. David Le Frapper

L’avis de Serge Delmas : « Ce match était une opposition de style entre les grands gabarits castelroussins et leur densité physique face à notre potentiel technique. Nous avons eu la chance de recevoir et nous nous en sommes biens sortis ».

¼ de FINALE NIORT 0-2 MHSC
A Niort. Stade de La Venise Verte. Mi-temps : 0-1. Arbitre : M.Lebastard
Buts pour le MHSC : Coullomb (25e), Belhanda (48e)
NIORT : Lecomte – Poch, Charneau, Benoit, Balp (Machet 70e) – Bacle Ernoil (Philippe 55e), Seidou, Bouguier (Ferrand 83e) – N’Diaye, Sanches. Entr. : Laurent Cadu.
MHSC : Ligali – Capasso, Mézague, Nelson, El Kaoutari – Belhanda, Legras – Coullomb (André 71e) Cabella, Martin (Rodriguez 65e) – Koita (Sarasar 55e). Entr. : Bruno Lippini

L’avis de Serge Delmas : « On savait que ce ne serait pas facile du fait de se déplacer. En plus, nous savions que cette équipe qui avait de la qualité et qu’elle était capable de faire de très belles choses mais notre équipe s’est montrée à son niveau et a été présente au Rendez-vous »

½ FINALE (sur terrain neutre, à Alençon) MHSC 2-0 LE HAVRE
A Alençon. Buts pour le MHSC : Martin (55e sur pen), Koita (73e). Avertissements au MHSC : Martin (48e), Legras (75e), El Kaoutari (90e+2) ; Au Havre : Abale (90e+2). MHSC : Ligali – Capasso, Nelson, Mézague, El Kaoutari – Legras, Belhanda, Coulomb (Stambouli 83e), Cabella – Koita (Sarasar 90e), Martin (Andre 90e). Entr : Bruno Lippini. LE HAVRE : Lejeune – Diarra, Hamin, Dupray, Diakite – Rakotoharisoa, Traoré (El Baillal 62e), Fofana, Martin (Abale 73e) – Da Graca Mendes, Guendouz (Pallier 79e). Entr : Frédéric Lipka.
L’avis de Serge Delmas : « Nous connaissions cette équipe havraise. On savait où on allait mais nous avions tout de mêmes certaines craintes, notamment que l’équipe soit inhibée par la pression, mais les joueurs on su se montrer solides et ensuite, deux ou trois individualités ont fait basculer le match en notre faveur. L’équipe a produit du jeu et a été à la hauteur ».

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 13 mai 2009 dans GAMBARDELLA

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :