RSS

Des News de Zaïm Assas… »A tout prix devenir Pro… »

19 Juin
 
Interview N°208 : Zaïm ASSAS
(Amiens AC/CFA2/ex-PSG)
 
 
Fiche d’Identité =
 
Né le 09/01/90 à Paris XIV (75)
1m75-71kg
Milieu Axial
 
Carrière =
 
– MALAKOFF : Benj.1
– PSG : Benj.2 à 15ans DH
– ANGERS : 16ans Nat. (1an)
– RODEZ : 18ans Nat. (1an)
– AMIENS AC : CFA2 (08/09)
 
Palmarès =
 
– Champion 14ans Fédéraux (PSG)
– Finaliste Tournoi Nike à Hong-Kong (PSG)
– International Algérien 17ans (4 matches)
 
 

 
"Difficile d’avoir quitté le PSG…"
 
1/ Comment ton aventure avec le PSG avait-elle commencé ?
 
J’ai été repéré lors d’un match entre Malakoff et l’ACBB en Benjamins. J’avais réalisé un super match contre un club filleul du PSG. Le coach de l’ACBB a parlé de moi aux éducateurs du PSG. Ils ont contacté mon coach, et je suis allé faire un entraînement au camp des Loges. Je me suis bien débrouillé et ils m’ont ensuite invité à aller participer à un tournoi au Luxembourg. La suite on la connaît…
 
2/ Comment as-tu été accueilli ? As-tu été surpris ?
 
Rien ne m’a surpris ! Par contre les joueurs étaient plus durs, je ressentais qu’ils s’amusaient moins que mes anciens coéquipiers. Pour moi, le football était un plaisir. Les autres joueurs étaient comme "bloqués" par une certaine pression de leurs parents ou du staff…J’arrivais de ma cité où les dribbles primaient sur le reste. Au début, j’étais naturel, mais par la suite la pression m’a également envahi…
 
3/ Jusqu’au jour où tu as intégré le centre de pré-formation…Pas trop difficile la séparation avec ta famille ?
 
Je suis devenu interne au centre de Conflans. Franchement, la séparation avec mes proches fut difficile à vivre. Un vrai manque…Surtout à 11-12 ans, pas évident de s’acclimater. Mais comme je les voyais le week-end, ce fut un peu moins dur à supporter. De toute façon, je savais ce que je voulais aussi !
 
4/ Et sur le plan du foot, tes années 13ans furent-elles somptueuses ?
 
La première année s’est super bien déoulée. Par contre la seconde, une vraie galère ! Je jouais par intermittence, je ne savais pas ce qu’il y avait. Christian Mas était mon coach, il y avait comme un "truc" qu’il me reprochait…C’était bizarre, je n’ai jamais pu l’expliquer…Lui non plus d’ailleurs ! Pourtant lorsque je jouais, je réalisais de bonnes prestations…
 
5/ Puis vînt la période au contact de François Gil…De bons souvenirs ?
 
Oh que oui ! Le meilleur coach que j’ai eu…Je n’en garde que de bons souvenirs. Ca se passait toujours bien avec François. Il m’a fallu refaire mes preuves après une année chaotique. Il fallait aussi que j’assure à l’école en parallèle. J’ai d’ailleurs explosé sur le terrain. J’ai même été surclassé en 15ans DH. J’étais en pleine ascencion. Jusqu’au jour où j’ai ressenti comme une atmosphère bizarre lors d’un entraînement…Le genre de sentiment qui vous dit qu’il va se passer quelquechose…J’ai eu le droit à un tacle par derrière de la part d’un coéquipier, résultat : fracture du tibia perroné. Je peux vous garantir que cela n’est pas rien, surtout à 14 ans ! Tous les médecins m’ont dit que ma saison était finie…Rendez-vous compte, j’ai vu ma jambe totalement retournée !!! C’est choquant…
 
6/ Tu étais au summum, François Gil comptait sur toi pour l’Asie en fin d’année…As-tu réalisé ton retour à temps ?
 
Effectivement, on disputait le tournoi Nike à Hong-Kong en fin de saison. Tous les médecins étaient sceptiques. Ils prévoyaient tous un an pour mon retour sur l’herbe. Monsieur Lecornu, ex-directeur du CFA, m’avait dit que cela serait dur pour moi de rejouer. J’ai même reçu une lettre de Vahid Halhilodzic pour me souhaiter bon courage et un bon rétablissement. Ce fut super gentil de sa part. Comme ma qualité première est le mental, je me suis dit que j’allais me battre pour revenir au plus vite. J’ai travaillé très dur. J’ai effectué ma réeducation avec le kiné de l’équipe de France de Hand-Ball à Charléty. Je suis revenu au bout de six mois !!! Mon coéquipier qui m’avait sévèrement blessé ne participa pas à la Nike Cup car il avait fait quelques bêtises à l’école. Quant à moi, j’ai participé au tournoi !!!
 
7/ Quels étaient les joueurs issus de ta génération ?
 
Nous avions une superbe équipe. Qu’est ce qu’on a pu délirer ensemble ! Il y avait Mamadou Sakho, Tripy Makonda, Sébastien Corchia, Yacine Brahimi, Maxime Partouche pour les plus connus du grand public.
 
8/ François Gil est évincé du PSG, début du calvaire te concernant…La suite fut moins réjouissante ?
 
Effectivement, les départs conjugués de Mrs Lecornu et Gil m’ont pénalisé. Pourtant, ils m’ont bien prévenu que le nouveau staff ne me ferait pas de cadeau… J’étais préparé ! A 15 ans, on m’a surclassé en 16 ans. Je n’ai fait qu’un an à Verneuil, on m’a intégré directement au CFA de St-Germain. Je me suis retrouvé avec les "89". Ca m’a beaucoup appris. Mais je me suis retrouvé avec Jean-Luc Vasseur…Mon pire entraîneur…J’ai toujours voulu lui prouver mes qualités, mais il ne m’a jamais pris en considération. Même chose pour mon pote Benjamin Huguet…Ils nous mettaient tout le temps de côté. On n’en garde pas de bons souvenirs. Pourtant, j’étais International Algérien à cette époque. J’avais le niveau pour être titulaire. Mais aux yeux du coach, non !
 
9/ Place à ton départ du PSG, rude ?
 
Très dur de quitter le PSG ! Ce n’est pas facile…On y est bien au PSG, après ce club on est plus rien ! Le regard des gens changent, ça m’a bien fait rire ! Ce fut une réelle déception, car peu avant j’avais réalisé un bon tournoi à Athènes avec la promo "90" où j’avais été élu parmi les meilleurs joueurs. Les journalistes avaient même demandé à mon coach  des 15ans Laurent Cholet de pouvoir m’interviewer…Jean-Luc Vasseur était là mais fut très distant à mon égard.
 
10/ Quelles furent les raisons de ton éviction du PSG ?
 
On m’a tout simplement dit "stop" ! Que je n’avais pas le niveau pour être pro un jour au PSG…Ils m’ont dit que j’aurais plus le niveau pour la ligue 2 ou le National. J’étais devant le staff avec mon père. Le monde ne s’est pas écroulé pour autant. On a plutôt pris cela comme une injustice ! Jean-Luc Vasseur nous a expliqué qu’il y avait une sorte de "pyramide" avec le niveau de chaque joueur, que Mamadou Sakho était en haut et ainsi de suite…Mais comment peut-il dire ceci en ayant des joueurs de 15-16 ans ? Comment peut-il prédire l’avenir pour des jeunes joueurs de cet âge-là…Je lui ai dit ok ! Je n’avais pas d’agent, mais je suis allé réaliser un essai au Havre. Il y avait 50 joueurs, des gars de 87-88…J’étais le plus petit ! J’ai été pris. J’y suis retourné une semaine après. Jean-Marc Nobilo était le responsable du CFA. Cela ne l’a pas fait pour X raison, mais Monsieur Nobilo m’a mis en relation avec Angers. J’ai participé au tournoi du SCO, et ils m’ont engagé. J’étais toujours en sélection avec l’Algérie, je participais en parallèle aux qualifications pour la CAN 17ans. Tout s’est finalisé en dernière minute…
 
11/ Est-ce difficile de trouver un club après un passage au PSG ?
 
C’est très dur, surtout en France…Les clubs français font beaucoup de chichis…C’est comme ça ! J’ai trouvé Angers, c’est tombé à point nommé…Mais je ne pouvais revenir chez moi que tous les deux mois…J’ai un peu pété un plomb. Je me suis pris pour un autre, surtout qu’on m’attendait plus que quiconque, car je venais du "PSG"…En plus, les journées étaient toutes autres que celles du PSG. Là-bas, j’allais enc ours pendent 6 ou 7 heures par jour et après on s’entraînait. Alors qu’au PSG, les emplois du temps étaient mieux établis. Jen e pensais qu’au football, le reste je m’en foutais ! Heureusement, j’y ai retrouvé un ex-Titi, à savoir Axel Boyer. L’année passée là-bas m’a paru moins longue. J’ai joué toute l’année en 16ans Nationaux et je me suis entraîné avec les 18ans.
 
12/ Tu prends ensuite la direction de Rodez. Drôle de choix ?
 
Angers m’a dit "stop" super tard ! Ce refus fut plus difficile à accepter que celui du PSG. Quand tu pars de Paris, tu as un beau CV, hors là je partais d’Angers…Ce fut un gros coup sur la tête ! Mes parents ont pris cela comme une trahison…J’étais en galère, sans-club à fin juillet…Je ne voulais pas partir en vacances sans avoir signé dans un club ! J’ai donc réalisé un essai à Rodez par le biais d’un ami. Ce fut positif. Mais franchement, ce fut un calvaire là-bas. Je jouais par intermittence, ça passait mal avec le coach, je me suis posé beaucoup de questions ! Je n’en garde que de mauvais souvenirs. Là-bas aussi, j’y suis resté seulement un an.
 
13/ Après Rodez, Amiens depuis l’été dernier…
 
Cette année s’est bien passée. J’ai intégré les séniors, des papas de 30 ans !!! (rires) J’ai appris ! Question technique, j’étais au-dessus d’eux, mais pour le physique j’ai du bosser dur. J’ai fait beaucoup de musculation pour être à leur hauteur dans les duels. Cette année m’a beaucoup servi pour le futur proche. Nous avons fini 4ème en CFA2 en ayant été classé 1er toute l’année…Pas facile toutefois d’être titulaire à part et entière, mais j’ai réalisé beaucoup de bonnes entrées.
 
14/ Que feras-tu pour la saison prochaine ?
 
J’ai quelques pistes intéressantes. Je me prépare, je cours, je ne lâcherais rien ! Qui vivra verra…Je pense opter pour l’étranger…
 
15/ Quel est ton style de jeu pour les clubs désirant te connaître ?
 
J’ai une bonne technique, une bonne vision du jeu. J’ai changé mon style de jeu depuis mon départ du PSG. Je vais 10 fois plus au contact ! Je reviens défendre, j’ai un gros volume de jeu. Par contre, je dois encore travailler un peu le physique…Ca s’entretient. Parfois je n’ai pas l’esprit encore assez gagneur, mais ça, c’est dans la culture du football français.
 
16/ Quel regard portes-tu sur les joueurs de ta génération évoluant en Pros ?
 
Je ne les jalouse pas du tout ! Je suis même content pour eux. Moi, je suis dans mon coin, je travaille pour les rejoindre un jour. Chacun son chemin, sa chance ! Une fois arrivée devant moi, je la saisirais ! Je ne lâcherais jamais. Je serais pro à tout prix et n’importe où s’il le faut !
 
17/ Ne te fais-tu pas trop d’illusions comme beaucoup d’autres jeunes footballeurs ? Beaucoup de monde pour peu de places…
 
Ca c’est clair…Il n’y a pas de place pour tout le monde ! Mais avec le travail et l’envie, pourquoi pas une pour moi ? Si ce n’est pas en France, cela sera ailleurs. J’exploserais plus tard ! Quand on voit l’exemple d’Abriel que le PSG n’a pas retenu à l’époque…Chacun son chemin. Je ne suis pas aveugle, je n’ai tout simplement pas encore eu ma chance. J’attends de rencontrer un coach qui me fera confiance et me donnera du temps de jeu. Je lui rendrais sa confiance par mes prestations !
 
18/ Que pense ton entourage du sort de ta carrière ?
 
Ils me suivent, ils sont toujours là à m’encourager ! Quand je jouais au PSG, mon père m’emmenait toujours du 92 jusqu’au camp des Loges, qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il neige…Je veux réussir pour moi certes, mais surtout pour eux ! Mes vrais amis m’ont toujours encouragé aussi. Ils me disent sans cesse qu’avec u travail, je réussirais. Par contre d’autres connaissances me chambrent constamment : "C’est pour quand mon jubilé ?","Tu es en retraite ?"…Tout cela parce-qu’ils m’ont vu bosser dans une jardinerie pour me faire un peu d’argent…C’est dur d’entendre tout cela…Mais c’est dans ces moments-là que le mental fait la différence ! J’ai 19 ans, je ne suis pas en retard. Je focntionne par étapes, petit à petit…
 
19/ Et la Sélection Algérienne, y songes-tu toujours ?
 
Ca fait deux ans que c’est bloqué ! Les sélectionneurs ne regardent que les grands clubs…Je ne suis pas en retard, je dois travailler sans relâche pour pouvoir y prétendre de nouveau. Je vais tout faire pour ne pas avoir de regret plus tard.
 
20/ Qu’est-ce qu’un bon joueur de football ?
 
Celui qui a un bon mental à toute épreuve ! Viennent ensuite les qualités sur le terrain…Technique et ne rien lâcher ! De la première à la dernière minute…
 
21/ Que représente le football à tes yeux ?
 
Tout actuellement…Ce sera dur pour moi si je ne réussis pas dans ce sport.
 
22/ As-tu un modèle dans le monde pro ?
 
Pas un modèle mais un joueur dont je m’inspire : Samir Nasri ! J’aime son jeu, on a un peu les mêmes mimiques. Il est franchement bon, un beau parcours à l’OM puis à Arsenal. Je prends beaucoup de choses dans son jeu pour les reproduire. Plus une inspiration qu’un modèle…
 
23/ Si tu devais aller sur une île déserte, qu’emmènerais-tu ?
 
Ma famille, un ballon et mes vrais amis !
 
24/ Reconnais-tu ton PSG dans celui d’aujourd’hui ?
 
Oui et non…La politique envers les jeunes a beaucoup changé. Tant mieux pour eux ! Une vraie chance ! Moi quand j’y étais la formation a été cassée. J’y étais lorsque Messieurs Gil et Lecornu ont été virés. Je me suis retrouvé dans cette transition. Pas facile à vivre ! Mais quand on regarde quels sont les jeunes à avoir signés pros aujourd’hui, ce sont ces gens-là qu’ils les ont recrutés et formés. J’associe aussi Morad Mouhoubi…Mais tout dépend aussi des décisions prises à l’échelon professionnel. Apparemment ils se sont réveillés au-dessus et ont jeté un oeil sur les jeunes.
 
25/ Quoi de beau au programme de tes vacances ?
 
Je ne pars pas tant que je n’ai pas signé de contrat. Je suis jeune, j’ai le temps d’en prendre !
 
26/ Un mot sur Les Titis du PSG ?
 
C’est super bien, le meilleur site et de lojn sur les jeunes du PSG. Un gros travail, très précis…
 
27/ Des conseils pour les jeunes du CFA ?
 
Ne lâchez rien ! Surtout mentalement…Continuez à croire en vos qualité, sachez ce que vous voulez…
 
28/ Quel est ton sentiment à cet instant ?
 
Je suis content de reparler de tout cela, ça fait du bien. Des bons et des moins bons souvenirs, on m’a mis beaucoup de bâtons dans les roues, mais je suis fort, je vais y arriver.
 
29/ As-tu menti pendant cet entretien ?
 
Aucun mensonge, j’ai dit ce que j’avais sur le coeur…
 
30/ Je te laisse le mot de la fin…
 
Merci à tous ceux qui suivent Les Titis du PSG, à tous les supporters des jeunes du PSG…Merci d’avoir pensé à moi, merci à toi Nyto pour tout le travail effectué…Bonne chance aux p’tis du CFA et surtout bonne continuation !
 
 
Son 11-Type des jeunes du PSG =
 
1-Letellier
 
2-Huguet  4-Sakho  5-Marechal  3-Buon
 
6-Assas  8-Sankharé
11-Brahimi   10-Nkoum   7-Yesli
 
9-Bolongo
 
Propos recueillis par Nyto.
 
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 19 juin 2009 dans INTERVIEWS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :