RSS

Des News de…Mohamed Taïdara, « The Little Robinho »…

17 Oct
 
Interview N°214 : Mohamed TAÏDARA
(Manchester City/Ang/ex-PSG)
  
  
 
Fiche d’Identité =
 
Né le 19/02/89 à Saint-Denis (93)
1m83-79kg
Franco-Sénégalais
Milieu Offensif/Attaquant
 
Clubs successifs =
 
As Pierrefitte (93)
Noisy le Sec (93)
UJA Alfortville (94)
PSG (-18ans Nat.)
Manchester City (Ang)
 
 
Palmarès =
 
– Champion 18ans DH (Noisy-le-Sec)
– International -20ans Sénégal (3 sél./2 buts)
 
   
 

 
"Impressionnant de jouer avec Robinho…"
 
1/ Commençons par le commencement, comment en es-tu arrivé à signer au PSG ?
 
Auparavant, j’évoluais à Noisy-le-Sec en étant surclassé en -18ans. Nous venions de remporter le titre de champion de DH. J’avais la possibilité d’y rester pour jouer en National la saison d’après ou bien de rejoindre un des clubs pros intéressés par mon profil…Lille et Monaco me voulaient absolument, mais je l’ai su très tardivement ! Des fax avaient été envoyés à mon club, mais je ne l’ai jamais su…Mes dirigeants ont toujours tout fait pour me cacher les demandes des autres clubs…Par peur de me perdre ? Je ne sais pas, mais à force de ne pas donner de news, ils ont agacé les clubs intéressés. C’est après-coup que je me souviens de tous les recruteurs qui venaient voir nos matches…Mes coachs sautaient tout de suite sur moi à l’issue des matches pour m’empêcher d’avoir le moindre contact avec eux…
 
2/ Tu as donc opté pour l’UJA Alfortville pour jouer en Excellence !!! Drôle de choix ?
 
Comme mes dirigeants m’avaient mis des bâtons dans les roues, je ne pouvais plus y rester…Mon esprit était ailleurs…J’ai donc décidé d’aller jouer en 18ans excellence à l’UJA, dans le but de pouvoir remontrer mes qualités aux clubs pros…Mon choix s’est avéré gagnant car l’UJA m’a véritablement servi de tremplin. C’est ainsi que le PSG m’a contacté par le biais de Pierre Reynaud.
 
3/ Direction le camp des Loges, fait plutôt rare pour un joueur de 18 ans ?
 
J’ai choisi la proximité pour ma famille. Je savais que choisir le PSG pour un premier club pro serait difficile…J’y suis arrivé en fin de formation, je n’avais donc pas tous les acquis de la panoplie du jeune footballeur pro. J’ai opté pour le PSG, afin que ce club me serve également de tremplin, pour pouvoir atteindre le très haut-niveau par la suite. Si on m’avait permis d’intégrer le groupe pro, j’aurais bien évidemment saisi ma chance…J’y ai énormément appris à tous les niveaux, dans les bons comme dans les mauvais moments. Ca m’a beaucoup servi pour la suite de ma carrière.
 
4/ Comment se sont passés tes débuts au PSG ?
 
J’ai réalisé une superbe préparation d’avant-saison. J’étais très bien physiquement, j’ai su gagner ma place d’entrée. J’ai joué tous les matches amicaux de l’équipe CFA. Puis, est arrivé le début du championnat. Malgré la descente de plusieurs joueurs pros, je pensais avoir ma place dans le groupe, car j’avais réalisé de belles prestations lors des matches amicaux. Et bien, non !!! Un coup en 18ans, un coup en séniors DHR, un coup en 18ans, un coup en DHR…Pourtant, j’ai travaillé très dur, comme jamais auparavant, et on ne m’a jamais récompensé. Sans aucune raison, le coach ne m’a jamais fait confiance. Pourtant, je ne lui ai jamais manqué de respect ! Les semaines sont passées, et des tensions sont apparues entre nous…Mon moral en a pris un coup.
 
5/ Avec du recul, ne trouves-tu pas de raison valable pour ton écartement ?
 
Sincèrement, je n’ai toujours pas compris pourquoi il m’a traité de la sorte…Dans sa tête, je n’avais pas ma place au PSG ! Moi, j’estimais que j’avais le niveau pour jouer en CFA, il était hors de question que j’aille en DHR. J’ai donc fait du zèle, volontairement, je me suis moins entraîné à fond…Mon agent a activé les pistes en parallèle. Le staff du PSG a vu que mon comportement avait changé, ils m’ont donc donné plusieurs avertissements…J’ai quand même continué à faire du zèle…Le coach m’a convoqué en compagnie de mon agent. Il n’a jamais su nous donner une quelconque raison vis à vis de son choix de me maltraiter…Au fond de moi, je me dis que je ne correspondait pas au style de joueur qu’il affectionne. Mon jeu et mon caractère ne lui convenaient pas. J’en ai fait les frais, que serait-il arrivé si je n’avais pas pris les devants ?
 
6/ En veux-tu à la personne concerné ?
 
Ca aurait pu m’arriver dans n’importe quel club…Je garde des bons comme des moins bons souvenirs de mon passage au PSG. Je ne suis pas rancunnier, mais j’avoue lui en vouloir un petit peu quand même. J’ai toujours travaillé durement et il ne m’a jamais récompensé. Je ne demandais pas à être un titulaire indiscutable, mais juste un minimum de reconnaissance. D’autant plus, qu’il savait que tous les "89" étaient en fin de contrat. Nous sommes plusieurs à n’avoir jamais eu notre chance. Ce que j’ai en travers de la gorge, c’est l’absence d’explications !
 
7/ Suis-tu toujours la vie du CFA du PSG ?
 
L’année passée, oui, cette année beaucoup moins…Toutefois, je sais que la CFA a de bons résultats actuellement. Le groupe est relativement jeune, je suis content pour eux.
 
8/ Comment as-tu géré l’après-PSG ?
 
Mon agent m’a mis en relation avec Portsmouth. Je m’y suis entraîné deux mois. Je devais y signer en décembre dernier, mais plus les entraînements passés, moins j’avais de certitudes que cela aboutisse un jour. Manchester City s’est manifesté. Je me suis donc entraîné tout seul de mon côté, je dois avouer que cette période a été terrible à vivre. J’ai eu des doutes, c’était dur dur moralement. Il n’est pas évident à 18-19 ans de s’entretenir tout seul, sans coach, sans coéquipier…Toutefois, City m’a convoqué pour un essai d’une semaine. J’ai directement intégré le groupe pro ! J’ai également joué un match amical en Allemagne avec la réserve du club contre celle de Schalke 04. En face, il y avait quelques pros. Ce fut un match de très bon niveau, lors duquel j’ai super bien joué. Le staff anglais m’a fait signer un contrat de trois ans et demi. Cela va donc faire bientôt un an que j’y évolue.
 
9/ Qu’as-tu ressenti lors de ta rencontre avec toutes les Stars du club ?
 
Lors de mon arrivée, j’étais super motivé dans ma tête…Et puis, d’un seul coup, je me suis fait tout petit ! J’ai rencontré Robinho (voir photo ci-dessous) dans le couloir des vestiaires…Impressionnant !!! Il m’a serré la main et nous avons pris une photo ensemble, un grand moment pour moi…Lors des entraînements, j’étais comme tétanisé, je jouais avec de la retenue, par peur de le blesser. Puis, je me suis adapté, et je peux vous dire que c’est mortel ! Les joueurs sont très forts, je progresse de jour en jour à leurs côtés.
 
 
10/ As-tu observé certaines différences avec le PSG ?
 
Oui, quand même…Ici, il y a beaucoup plus de solidarité et du collectif entre les joueurs. Il y a une véritable âme dans le club et dans l’équipe. Nous sommes tous un peu des frères. Au PSG, c’était chacun pour soi ! Nous avions le même maillot, les mêmes vestiaires, mais c’était à chacun sa galère. L’ambiance entre les joueurs, les entraîneurs et les dirigeants au PSG était très spéciale. Il faut être né sous la bonne étoile pour réussir au PSG ! (rires)
 
11/ As-tu toutefois gardé quelques contacts avec des joueurs du PSG ?
 
Oui, biensûr ! Jean-Eudes Maurice est comme mon frère. J’ai des news de Cédric Nkoum, Younousse Sankharé, Yannick Boli et Reyza Soudant.
 
12/ Quel est ton meilleur souvenir au sein du PSG ?
 
Monsieur Bechkoura. C’était mon coach avec les 18ans Nationaux. Dès mon arrivée, il m’a beaucoup fait progresser. Je ne l’oublierais pas.
 
13/ Et au contraire, ton moins bon ?
 
Un jour, la CFA et les Pros avaient un entraînement en commun. Nous devions faire une opposition à 8 contre 8. Chacun s’échauffait de son côté, et le coach distribuait les chasubles à chacun d’entre-nous…Sauf que moi, il m’avait oublié ?!? Je lui ai fait remarquer, et il m’a dit que c’était normal ! Ce jour-là, il m’a véritablement blessé…Il m’a envoyé faire des frappes avec Anouar (Ghazouani) et Anthony (Dauvergne).
 
14/ Pourquoi avoir privilégié l’Angleterre ?
 
Mon agent et mon avocat connaissent bien la politique du PSG au niveau des jeunes. Si j’avais voulu rejoindre un autre club français, le PSG m’aurait mis des bâtons dans les roues, c’est ainsi que procède ce club. Monaco est revenu vers moi, mais mon "coach" du moment leur a fait comprendre que je n’étais pas sérieux, que j’étais ingérable…J’ai donc vite compris qu’il fallait que j’opte pour l’étranger, car le bouche à oreille en France va très vite. J’ai toujours été tenté par la Premier League depuis tout petit.
 
 
15/ L’aimer est une chose, y jouer en est une autre ?
 
Tout à fait, mais j’ai la chance d’avoir un coordinateur au sein du club qui parle toutes les langues et me permet de bien me sentir au sein du groupe ou des infrastructures du club . Vincent Kompany, Darius Vassel et Benjani (ex-Auxerrois) m’ont pris sous leurs ailes…Physiquement, j’ai du faire de gros efforts pour me mettre à niveau, car les séances sont beaucoup plus poussées ici. C’est éprouvant mais je m’accroche. Le climat n’est pas le même non plus, il faut faire attention. L’hiver est bel et bien là, j’ai eu le droit à une pubalgie. Je réalise donc une seconde préparation en quelque sorte.
 
16/ La distance avec tes proches n’est-elle pas dure à vivre ?
 
Ils sont contents pour moi en général. On parle beaucoup au téléphone ou sur internet. J’aime beaucoup me livrer à eux dans les bons comme dans les mauvais moments. Au début, ce fut très difficile pour ma mère, elle m’appelait tous les jours. Mon grand-frère vient parfois me rendre visite. Ca me booste de savoir qu’ils sont derrière moi à m’encourager. Déjà au PSG, lorsque j’avais des coups de blues, ils étaient toujours là pour maintenir ma motivation. Ah la la…Le PSG…Quand j’y repense, aucune explication sur mon sort…C’était moi et mes doutes ! Mes pieds et mon corps étaient sur le terrain, ma tête était ailleurs…
 
17/ Quel type de joueur es-tu pour ceux qui ne t’ont jamais vus jouer ?
 
Je suis rapide, technique, vif, puissant, endurant…Au PSG je faisais 4,97 au 40m, j’ai gagné 2 centièmes ici. J’ai parfois joué latéral gauche ce qui me permet d’être polyvalent. Par contre, je dois bosser mon jeu de tête et mon pied droit.
 
18/ Tes défauts en t’ont pas empêché d’être sélectionné avec le Sénégal ! Un rêve réalisé ?
 
Un véritable aboutissement ! Une fierté familiale et personnelle ! Déjà lorsque je jouais au PSG, cela trottait dans ma tête…Ma 1ère sélection a été magnifique. C’était en mars dernier contre les Emirats Arabes Unis. Nous avons gagné 2-0 et j’ai fait une passe décisive. J’ai également joué contre la Tunisie, défaite 1-2. Par contre, nous avons fait match nul 2-2 contre l’Arabie Saoudite, lors duquel j’ai réalisé un doublé ! Mémorable…
 
 
19/ Qu’est ce qu’un bon joueur selon toi ?
 
Un joueur qui joue avec ses qualités et qui possède un mental à toute épreuve. Il joue simplement sans se prendre la tête.
 
20/ Quelle est ta devise ?
 
Tout donner pour ne rien regretter.
 
21/ Si tu avais une baguette magique, qu’en ferais-tu ?
 
Je ferais revivre mon père pour qu’il voit se qu’est devenu son fils.
 
22/ Qui es-tu en dehors du terrain ?
 
Je fais dans la simplicité, sans me prendre la tête avec qui que ce soit. Je suis devenu très casanier en Angleterre, alors qu’au PSG je sortais souvent. Je regarde beaucoup de films et je surfe sur internet. Parfois, je fais du shopping, mais c’est rare.
 
23/ Quel est ton rêve suprême ?
 
Jouer la Ligue des Champions !
 
24/ Trois choses que tu emmènerais sur une île déserte ?
 
Mon téléphone, un ballon et ma mère.
 
25/ Juste avant de nous quitter, as-tu une anecdote à nous faire part depuis ton arrivée outre-Manche ?
 
J’ai participé à certains matches amicaux avec les Pros. Nous avons d’ailleurs réalisé notre préparation en Afrique du Sud lors d’un mini-tournoi contre les équipes locales. J’ai joué tous les matches dont un en tant que titulaire. Puis est arrivé un match amical contre le Barça !!! J’étais sur le banc mais je n’ai pas joué…Devinez qui a récupéré le maillot de Messi ? Robinho qui l’avait déjà, me l’a remis…
 
26/ Je te laisse le mot de la fin…
 
Je ne retiendrais que le positif de mon passage au PSG, je n’irais jamais cracher sur ce club. J’y ai beaucoup progressé, je lui dis merci quand même. Chacun sa route ! J’espère que les Titis qui y sont actuellement vont réaliser un bon championnat et qu’ils iront très loin pour chacun d’entre eux.
 
 
Le "11-Type" de coach-Momo =
 
1-Buffon
 
2-Lahm  4-Pépé  5-S.Ramos  3-Evra
 
6-L.Diarra
 
8-Gerrard       10-Pelé
 
11-Messi    9-Anelka    7-C.Ronaldo
 
Propos recueillis par Nyto.
 
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 17 octobre 2009 dans INTERVIEWS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :