RSS

Des News de…Ismaël Gace et Mathias Kouo-Doumbé

02 Nov
 
EUX AUSSI ONT PORTE LE MAILLOT DU PSG…NE LES OUBLIONS PAS…
 

 
Des news de…Ismaël GACE (OGC NICE/L1)
 
"Auteur de son 1er but en L1…"
 
 
Fiche d’Identité =
 
Pays   France
Age 23 ans
Date de naissance 19 septembre 1986
Lieu de naissance Saint-Germain-en-Laye
Taille 1m82
Poids 79 kg
Poste Défenseur
Club actuel   Nice
Numéro 18

 

Carrière

Saison Club Pays Div. Championnat
        Matchs Buts  
07-08 Nice  

1 5 0
08-09 Rodez  

N 20 0
09-10 Nice  

1 2 1
 

 

NiceMatin – Edition du Samedi 30 Octobre 2009

Titulaire. Voilà un mot qu’Ismaël Gace (« pas Gacé, il n’y a pas de é », précise l’intéressé) n’avait plus entendu depuis longtemps. Alors, vendredi dernier, quand Didier Ollé-Nicolle lui a annoncé qu’il était dans le onze de départ face à Lyon, il eut du mal à y croire. « Je ne pensais pas être dans l’équipe », avoue le gaucher qui s’était entraîné toute la semaine dernière avec la chasuble du remplaçant. « En rentrant le soir, j’ai appris la nouvelle à ma fiancée, j’étais content mais je ne me suis pas posé de questions. Je me suis forcé à me vider la tête. J’ai regardé les séries télé, j’ai joué à la PSP…»
Les questions, le défenseur formé à l’OGC Nice se les était déjà posées il y a quelques semaines. Quand il voyait que son temps de jeu en L1 restait bloqué à… zéro minute. « Après mon prêt de six mois à Rodez (National) où cela s’était très bien passé, où j’avais acquis du temps de jeu, de la confiance, j’étais revenu au club avec comme objectif de prouver que je méritais ma place. A un moment donné, je pensais avoir ma chance et au final, pas du tout… Mon moral en a pris un coup. » Une discussion avec le coach met alors les choses à plat. « Je voulais savoir pourquoi. Et, là, il m’a fait prendre conscience que c’était à moi de ne pas baisser les bras, que je devais m’accrocher. » Ismaël a donc relevé la tête. S’est remis au boulot. Et ses efforts ont fini par payer. DON lui a donné sa confiance. Face à Lyon, l’un des favoris du championnat.

« Pour mon père »

« Ma première pensée quand je suis rentré sur le terrain a été pour mon père, décédé le 8 août dernier. J’aurais aimé qu’il soit là pour me voir. Je me suis dit aussi que c’était juste un match, qu’il ne fallait pas se prendre la tête, que je devais jouer comme je savais le faire. Ensuite, j’ai gagné mes premiers duels et cela m’a mis en confiance. » On connaît la suite. 4-1 pour Nice et une prestation très solide et sérieuse du latéral gauche niçois face à Govou, un sacré client. Pas de quoi enflammer le garçon cependant. A 23 ans, ce défenseur central de formation en connaît déjà un rayon sur le foot pro. Et sait très bien que rien n’est acquis. Surtout pas une place de titulaire. Il a trop arpenté les terrains du CFA et du CFA2 avec la réserve niçoise pour croire que le plus dur est fait. « Samedi soir, sur le coup, j’étais content de la victoire. Mais je sais qu’il y a beaucoup d’autres échéances derrière. Lyon, ce n’était qu’un match. Il va falloir confirmer. A moi de faire une bonne semaine de travail pour postuler à une place dans le onze dimanche face au Mans. » Et entendre son entraîneur lui annonçait la veille du match les trois syllabes magiques : ti-tu-laire.

LeFigaro – Edition du Dimanche 1er Novembre 2009

Titularisé pour la deuxième fois consécutive par Didier Ollé-Nicolle, Ismaël Gace, plus souvent habitué à évoluer en équipe réserve, a marqué son premier but en Ligue 1 et donné la victoire à l’OGC Nice face au Mans…

Ismaël, racontez-nous votre premier but en Ligue 1…
Ismaël Gace : Cela part d’un corner de Chaouki (Ben Saada). Au début de l’action, je suis un peu loin et il attend donc que j’arrive. Lorsque le ballon s’élève, je sens que le gardien va «se trouer». Je plonge au deuxième poteau, je la touche et elle rentre.

Qu’est-ce qu’on ressent à ce moment-là ?
Ismaël Gace : Je suis déjà content pour moi et ensuite content pour l’équipe car cela nous permet de mener 1-0 contre cette solide formation du Mans. Mais très vite, je me dis que ce n’est qu’un but et qu’il faut se concentrer à nouveau comme si on était à 0-0. Il faut continuer à être sérieux et bien en place.

Même si Le Mans a été réduit à 10 dès le premier quart d’heure, on a l’impression que cela n’a pas été facile pour l’OGC Nice…
Ismaël Gace : C’est vrai que lorsqu’on joue un match à 10 contre 11, parfois on a tendance à se relâcher, à moins faire les efforts, à se dire que ça va être plus facile. Au contraire, l’équipe d’en-face, réduite à 10, n’a rien lâché. Ils sont restés très offensifs avec trois attaquants. Derrière, ils envoyaient de longs ballons et il fallait que l’on soit au duel. Cela a été du combat physique et il fallait répondre présent. On l’a très bien fait même si on s’est fait peur à certains moments. Mais au final, on est content du résultat.

Confirmer par une deuxième victoire consécutive après celle face à Lyon, c’était important ?
Ismaël Gace : C’est sûr que c’était très important car on avait besoin de points pour se relancer dans ce championnat et remonter au classement. Ça nous fait vraiment du bien et il faut continuer à enchaîner le plus possible, voire faire un résultat au Parc des Princes dès le prochain match.

Ce match à Paris aura d’ailleurs une saveur un peu particulière pour vous car vous avez fait vos premiers pas de footballeur là-bas…
Ismaël Gace : Ce match-là, ça fait longtemps que je l’attends. C’est vrai que j’ai fait ma pré-formation au PSG et j’ai très envie de jouer ce match. Mais je dois d’abord travailler dur à l’entraînement pour que le coach fasse ses choix et que je sois à nouveau titularisé.

A titre personnel, ces deux matchs face à Lyon et Le Mans peuvent-ils lancer votre carrière, vous qui avez été très rarement utilisé en Ligue 1 ?
Ismaël Gace : C’est sûr que les années précédentes, je ne jouais pas beaucoup. Là, je joue contre Lyon, je fais un bon match et j’enchaîne contre Le Mans. Je me dis que ce n’est que le début et qu’il faut continuer à travailler. C’est vrai que ce que je vis en ce moment c’est quand même fort. Il y a deux matchs, je ne jouais pas, j’étais sur le banc et je regardais mes coéquipiers. Là, je suis sur le terrain, je joue et ça se passe bien… C’est un peu un rêve.


 
Des news de…Mathias KOUO-DOUMBE (MK Dons FC/ANG/D3)
 
"Recruté par Paul INCE…"
 
 
Fiche d’Identité =
 
Né le 28/10/1979 à Drancy
1m85-89Kg
Latéral droit
 
Carrière =
 
  • 1992-1999 : Sarcelles (Jeunes)
  • 1999-Octobre 2001 : Paris SG (CFA)
  • Octobre 2001-2004 : Hibernian Édimbourg (46J/2B)
  • 2004-2009 : Plymouth Argyle (98J/3B)
  • 2009-…. : Milton Keynes Dons Football Club
  •  

    Stats Anglaises =

    Club Season Comp. Apps
    (as sub)
    Goals
    Plymouth 2008 – 09 League 21  (3) 1
    Plymouth 2007 – 08 League 10  (2) 0
        FA Cup 2  (0) 0
    Plymouth 2006 – 07 League 29  (0) 0
        League Cup 1  (0) 0
    Plymouth 2005 – 06 League 43  (0) 1
        FA Cup 1  (0) 0
        League Cup 2  (0) 0
    Plymouth 2004 – 05 League 24  (2) 2
        FA Cup 1  (0) 0
        League Cup 0  (1) 0
    Hibernian 2003 – 04 League 33  (0) 2
        FA Cup 1  (0) 0
        League Cup 4  (0) 0
    Hibernian 2002 – 03 League 11  (2) 0
        FA Cup 2  (0) 0

    Stats 09/10 =

    Competition Apps
    (as sub)
    Goals Yellow
    Cards
    Red
    Cards
    League 12  (2) 1 3 0
    League Cup 1  (0) 0 0 0

        

    Milton Keynes Dons Football Club est un club de football anglais basé à Milton Keynes. Le club évolue pour la saison 2008-2009 en Football League One (troisième division anglaise). Fondé en 1889 sous le nom de « Wimbledon Old Centrals », le club est rebaptisé « Wimbledon FC » en 1905, puis « Milton Keynes Dons » [ou MK Dons] en 2004. Le club adopte un statut professionnel en 1964 et rejoint la League en 1977 (Division 4). Le club, jusqu’alors basé à Wimbledon, déménage à Milton Keynes en 2003 provoquant une très vive réaction des supporters. Ces derniers boycottent le club au cours de sa dernière saison jouée à Londres et fondent même un club de toutes pièces en 2002 : AFC Wimbledon. Le boycott, ordonné par la Football Supporters Federation, se termina à l’été 2006 quand la nouvelle direction remit les trophées gagnés par Wimbledon FC à la ville de Wimbledon.
     
    Publicités
     
    Poster un commentaire

    Publié par le 2 novembre 2009 dans ANCIENS

     

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

     
    %d blogueurs aiment cette page :