RSS

Le Saviez-Vous ?

17 Nov
 
La Gazette des Titis
 
 
Conscient que la première période de la France face à l’Irlande a été « mauvaise », Nicolas Anelka a néanmoins mis en exergue la bonne seconde mi-temps des Bleus. Néanmoins, l’unique buteur à Croke Park ne sait pas trop comment aborder le retour.  
 

Nicolas Anelka, pourquoi n’y avait-il pas d’euphorie entre vous après la victoire ?
Il reste encore 90 minutes. Tout est possible. Ils peuvent marquer aussi donc on ne va pas s’enflammer. Il y aura de l’euphorie quand le travail sera terminé.

Est-ce que votre position sur le terrain et vos nombreux décrochages étaient prévus par l’entraîneur ?
J’ai joué à droite, mais Thierry et moi, on a senti qu’il fallait qu’on revienne un peu plus décrocher pour toucher des ballons. Sur le terrain, on sait ce qu’on a faire.

Comment expliquez-vous la différence entre les deux mi-temps ?
C’était un match à enjeu avec beaucoup de pression donc on ne savait pas très bien comment gérer en début de match. Les Irlandais nous ont bien pressés en première période donc c’était dur de développer notre jeu. On a su gérer la première mi-temps, même si on a mal joué. A la pause, on s’est dit qu’il fallait qu’on change quelque chose. Le coach nous a dit de nous lâcher et de jouer, c’est ce qu’on a fait.

Comment envisagez-vous le match retour au Stade de France ?
Cela va être un match spécial car on ne sait pas trop ce qu’on va faire (Rires). Si on doit attaquer ou gérer le score. Mais je pense qu’on va jouer pour la gagne, comme cela on ne se mettra pas en danger.

"Je tente la frappe, car il n’y avait pas grand-chose à faire en fait. Je contrôle et je n’ai pas de solution car j’étais en dehors de la surface et il y avait deux joueurs devant moi. Donc je frappe, tant mieux elle est contrée et ça fait poteau rentrant, c’est bien. Je suis triste de voir deux cadres de l’équipe de France partir. C’est un match super important, et je fais confiance à ceux qui vont les remplacer. J’ai appris l’info juste avant d’arriver en conférence de presse. Jérémy (Toulalan) était blessé et n’a pas pu s’entraîner normalement depuis le début. Eric (Abidal), lui, s’est blessé hier (samedi). Donc, automatiquement, le coach a pris la décision qu’il fallait. Faut-il rappeler Patrick Vieira ? Je ne sais pas du tout. Ça c’est le choix du sélectionneur. Nous avons beaucoup de joueurs, c’est le coach qui prendra la décision".

 
– Trois Bleus ont quitté Clairefontaine ce lundi. En plus d’Eric Abidal et Jérémy Toulalan, dont les absences pour le match de mercredi contre l’Eire ont été annoncées dimanche, Abou Diaby est lui aussi parti. Le milieu de terrain d’Arsenal est blessé au mollet gauche depuis la semaine dernière.
 
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 17 novembre 2009 dans ACTUALITE-RESULTATS-NEWS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :