RSS

Le Saviez-Vous ?

17 Déc
 
La Gazette des Titis
 
 
Granddi Ngoyi (21 ans), le milieu de terrain récupérateur du Paris Saint-Germain, figurerait toujours dans les petits papiers de l’OGC Nice, qui souhaiterait obtenir un prêt.
 
 
– Pressenti pour entraîner l’AS Saint-Etienne, l’ex-Titi du PSG Luis Fernandez fait le point sur sa situation. Actuellement sous contrat avec RMC et Orange Sport, l’ancien Parisien assure que toutes les conditions ne sont pas réunies pour rejoindre le Forez.
  

Luis Fernandez, serez-vous le prochain entraîneur de l’AS Saint-Etienne ?
Non. Pour pas mal de raisons, je ne serai pas le prochain entraîneur de l’AS Saint-Etienne. Aujourd’hui, je suis sous contrat avec RMC et Orange Sport. Pour prendre une décision comme celle d’aller entraîner les Verts, il faut mûrement y réfléchir pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions.

Aujourd’hui, toutes les conditions ne sont donc pas réunies pour rejoindre les Verts…
Non, tout n’est pas réuni pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions. J’ai déjà quelques expériences de ce côté-là : j’ai eu l’occasion d’arriver en cours de saison dans un club. Je l’ai souvent fait. Avec l’Espanyol Barcelone, le Betis Séville ou encore le Stade de Reims. On n’a d’ailleurs pas réussi à se maintenir avec Reims. Mais Saint-Etienne, c’est un gros morceau. Quand tu vas dans un club, il faut que tu sentes que tout le monde est d’accord avec une décision de la sorte pour pouvoir travailler. Est-ce que c’est le cas à Saint-Étienne ? Actuellement, c’est peut-être du 50-50 (ndlr : Damien Comolli et Vincent Tong Cuong ne seraient pas favorables à sa venue). Je ne parle pas des supporters car il y a toujours des pour et des contre, même s’il y aura toujours plus de 80% qui aimeront et qui seront d’accord pour que tu viennes entraîner. Après, c’est plus au niveau du staff et de certains dirigeants que je m’interroge.

Le problème est donc qu’on est en cours de saison et que vous ne faites pas l’unanimité au sein du club…
Voila. Être le pompier de service un certain temps, c’est bien. Mais si j’ai un challenge… Moi, je suis content quand je suis sur RMC ou sur Orange parce que je me retrouve toute une semaine à penser, à préparer, à aimer ce que je fais. Je suis un passionné. Parler de football, c’est ce que j’aime avant tout. Mais j’aimerais avoir prochainement l’opportunité de commencer une saison avec un club, travailler dès le départ en essayant de pouvoir collaborer avec les gens que tu veux, recruter tes joueurs ou ton staff, pouvoir travailler dans les meilleures conditions pour réussir quelque chose d’intéressant…

« J’ai eu un contact »

Avez-vous des contacts avec Saint-Étienne ?
Si je laisse un long silence (sic), qu’est-ce que vous en pensez ?

Je pense que oui, vous avez été contacté…
(Rires) J’ai eu un contact une fois que la décision de renvoyer l’entraîneur a été prise. Car tant qu’un entraîneur est en place, je n’aime pas trop discuter. Après, Bernard Caiazzo est un ami de longue date. On se connaît depuis 20-25 ans : ça nous est peut-être arrivé d’avoir un échange au téléphone. Je dis bien peut-être.

Mais vous auriez été intéressé par Saint-Etienne ?
Saint-Etienne fait partie de ces clubs que l’on aime. J’ai aimé et j’aime toujours Saint-Etienne, comme on aime les clubs qui font partie du patrimoine du football français. C’est un club qui a une certaine tradition, un stade, une certaine effervescence… C’est un club qui donne envie à un entraîneur. Entraîner Saint-Etienne, commencer une aventure avec ce club, oui ça me plairait un jour. Mais pour la commencer, il faut que tout soit réuni pour que les choses se fassent. On ne peut pas entraîner un club où tout n’est pas réuni pour travailler dans de bonnes conditions. Moi, j’aime me sentir bien dans un club pour y faire les choses bien. Je sais que j’aurais peut-être l’appui du public. Mais je ne peux pas aller dans un club où tout le monde ne sera pas derrière moi. J’ai le pressentiment que c’est ce qui se passerait donc il vaut mieux anticiper. Mais entraîner Saint-Étienne dans le futur, pourquoi pas, il n’y a pas de problème.

« Aider Caiazzo, pourquoi pas ? »

Vous êtes déçu ?
Déçu ? Non, pas du tout. Mettez-vous à la place des autres entraîneurs qui ne travaillent pas et qui n’ont pas cette opportunité. Je suis sur RMC et Orange, je ne peux pas me plaindre. Il ne manquerait plus que ça que je sois déçu de ne pas entraîner. Je n’ai que cinquante ans : je ne sais pas s’il faudrait que j’arrête de penser à de nouveau entraîner un jour ou si j’ai encore ma place sur un banc mais je demande une opportunité. Après, on verra. Mais je ne suis pas du tout déçu, loin de là.

Quel serait le poste qui serait susceptible de vous intéressez dans ce cas-là ?
Revenir sur le bord du terrain, ça me manque par moment mais pas toujours (ndlr : les Espagnols d’Almeria s’intéresseraient à son cas). Aujourd’hui, quand tu regardes l’évolution du métier d’entraîneur, tu sens qu’il est plus exposé, qu’il y a plus de situations délicates à gérer. J’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de directeurs qui arrivent dans les clubs pour s’immiscer dans les affaires et qui prennent d’ailleurs cette disposition pour pouvoir s’immiscer… L’entraîneur a un rôle de plus en plus délicat à jouer. Maintenant, revenir dans le monde du football, évidemment que ça m’intéresse. Quand tu as une certaine expérience, certains acquis, tu peux apporter quelque chose et tu peux aider un club à grandir. Je parle du projet sportif, pas au-delà.

Mais dans quel rôle ?
Sur le bord du terrain, tu y laisses quand même pas mal de forces, il y a une certaine pression. C’est compliqué. Maintenant, revenir dans un club, être un bon conseiller ou être quelqu’un qui peut aussi aider un président… Allez à Saint-Etienne, aider Bernard (Caiazzo) dans sa tâche de président, pourquoi pas ? Ça peut se faire. Non ?

– Le milieu de terrain de Créteil Samuel Piètre est actuellement le seul joueur francilien à garnir l’infirmerie de son club. Le joueur formé au Paris SG souffre des ischios-jambiers, comme indiqué sur le site officiel du club, Piètre "a passé une échographie de la cuisse droite qui a effectivement révélé un hématome prouvant que quelques fibres musculaires ont été endommagées".

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 17 décembre 2009 dans ACTUALITE-RESULTATS-NEWS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :