RSS

EDF 16ans = Abdallah Yaisien, la future Star !!!

29 Jan
 
Copa del Atlantico -18 ans = Victoire face à l’Espagne pour conclure (4-2)
 

Les moins de 18 ans de Philippe Bergeroo étaient cette semaine aux Iles Canaries, où ils participaient à la Copa del Atlantico. Après un match nul face à leurs hôtes mardi (2-2), puis une courte défaite contre le Danemark jeudi (1-0), les coéquipiers d’Atila Turan retrouvaient ce vendredi soir l’Espagne, au stade "Jorge Pulido" à Gran Canaria. Ils se sont imposés 4 buts à 2.

Ce sont les Tricolores qui ouvraient la marque dès la 20ème minute par l’intermédiaire de Sega Keita. Mais les Espagnols égalisaient dans la foulée grâce à leur capitaine Saradia (22ème). Les joueurs de Philippe Bergeroo reprenaient ensuite l’avantage à la demi-heure de jeu avec une réalisation signée Neeskens Kebano (35ème), puis aggravaient la marque cinq minutes plus tard par le défenseur Lindsay Rose (41ème). Cependant les Ibériques n’abdiquaient pas et revenaient dans la partie juste avant la pause avec un but signé Morata (44ème). En seconde période, c’est finalement Anthony Derouard qui parachevait le succès tricolore sur penalty (67ème). Grâce à ce succès, les Français terminent la compétition à la seconde place.

Copa del Atlantico -18 ans = Courte défaite face au Danemark (1-0)
 
 

Depuis dimanche, la sélection nationale des moins de 18 ans dispute aux Iles Canaries la Copa del Atlantico. Pour leur entrée en lice dans la compétition, les Tricolores ont concédé mardi le match nul 2-2 face à leurs hôtes. Ce jeudi, les joueurs de Philippe Bergeroo (photo Alassane Tambe) affrontaient le Danemark pour leur second match de l’épreuve. Au stade Campo "Pepe Gonçalvez" à Gran Canaria, ils se sont inclinés 1 but à 0.

Juste avant la pause, sur une touche longue adverse, c’est le défenseur tricolore Christophe Lowinski qui déviait malencontreusement le cuir dans ses propres filets (42ème). Après le match, Philippe Bergeroo s’est déclaré "déçu d’avoir perdu. C’est un résultat assez injuste pour nous, dans le sens où les Danois marquent sur l’une de leurs seules occasions. Mes joueurs se sont eux créé six ou sept situations de but, mais nous avons péché dans la finition et avons manqué de percussion. Nous avions battu trois fois cette équipe par le passé, cette fois c’est elle qui repart avec la victoire."

Pour autant, tout n’a pas été négatif pour le sélectionneur tricolore. "Dans le contenu, nous avons réalisé un bien meilleur match que face aux Iles Canaries. Ce match de préparation m’a également permis de voir des éléments qui avaient pas ou peu de temps de jeu jusqu’à présent. Il va maintenant falloir songer à bien récupérer en vue du match face à l’Espagne. Il faut que nous restions sérieux pour cette dernière rencontre, car l’objectif de ce genre de matches est également de préparer l’avenir, et les prochaines échéances internationales."

Copa del Atlantico -18 ans = Kamghain : "Une mauvaise entame"
 
 

Cette semaine, la sélection nationale des moins de 18 ans dispute aux Iles Canaries la Copa del Atlantico. Pour leur premier rendez-vous dans la compétition, les joueurs de Philippe Bergeroo affrontaient mardi leurs hôtes. Menés 2-0, les Tricolores ont finalement arraché le match nul. Jimmy Kamghain (photo) revient sur cette rencontre et évoque le prochain rendez-vous des Français, ce jeudi face au Danemark.

Une entame de match difficile

Interrogé hier à l’issue de la partie, le sélectionneur Philippe Bergeroo a confié que ses joueurs avaient sans doute livré leur pire première période de la saison. "C’est vrai que nous avons réalisé une mauvaise entame de match", confirme le joueur du Paris SG. "Je ne sais pas si c’est à cause du cadre idyllique ou de l’adversaire a priori modeste, mais ce qui est certain c’est que nous avons pris ce match certainement trop à la légère. Résultat, nous avons mis 30 minutes à rentrer dans la partie, et nous étions alors déjà menés 2-0. En face, nos adversaires en voulaient plus que nous, ils ont remporté la plupart des duels."

Réveil en seconde période

Pour remédier à cette situation, Philippe Bergeroo a procédé à un remaniement tactique à la demi-heure de jeu, avec un changement de dispositif et le remplacement de deux éléments. Mais il ne s’est pas arrêté là. "A la mi-temps, le coach nous a remonté les bretelles", explique le natif d’Avignon. "Nous nous sommes finalement repris en seconde période, en réduisant tout d’abord la marque dès le retour des vestiaires (49ème)." A l’origine, un centre dévié qui atterrit dans les pieds de Jimmy. "Je protège le ballon, ce qui permet à Christopher Missilou, lancé, de frapper au but." C’est finalement Benjamin Jeannot qui égalisera pour les Français, reprenant victorieusement de la tête un centre dévié (58ème, 2-2 score final).

Le Danemark, un adversaire familier

Les Tricolores se tournent désormais vers leur second adversaire, le Danemark, qu’ils affronteront ce jeudi à partir de 13h00 heure française, au stade Campo "Pepe Gonçalvez" à Gran Canaria. "C’est une équipe que l’on connaît bien", reprend Jimmy. "En plus de l’avoir affrontée la saison dernière lors du Tour Elite de l’Euro -17 ans (victoire 1-0, ndlr), nous l’avons de nouveau joué lors d’une double confrontation amicale en octobre dernier (succès tricolores 1-0 puis 2-0). Si ces résultats positifs peuvent constituer un avantage psychologique pour nous, cela risque également de décupler la motivation des Scandinaves, qui auront certainement les dents longues. Cette équipe se distingue notamment par sa solidité défensive, à nous de faire la différence pour l’emporter."

Copa del Atlantico -18 ans = Match nul face aux Iles Canaries (2-2)
 

La sélection nationale des moins de 18 ans est cette semaine aux Iles Canaries pour y disputer la Copa del Atlantico. Pour les joueurs de Philippe Bergeroo, la compétition débutait ce mardi face à leurs hôtes, au stade Municipal Maspalomas à Gran Canaria. Les deux équipes se sont quittées sur un score de parité (2-2).

Les Tricolores connaissaient une entame de match difficile, puisqu’ils se retrouvaient menés 2 buts à 0 à la demi-heure de jeu suite à un doublé du numéro 10 adverse (8ème, 24ème). Ils revenaient finalement dans la partie en seconde période, Christopher Missilou réduisant la marque dès le retour des vestiaires (49ème) avant l’égalisation signée Benjamin Jeannot (58ème).

Après la rencontre, le sélectionneur Philippe Bergeroo s’est déclaré "très déçu. Nous avons réalisé un très mauvais début de partie, où nous n’avons pas gagné un seul duel. Après 20 minutes de jeu, j’ai donc procédé à un remaniement tactique avec un changement de système, mais aussi en faisant rentrer deux nouveaux joueurs. Nous avons réussi une meilleure seconde période, où les garçons ont eu le mérite de revenir au score. Mais il va vraiment falloir que l’on progresse, notamment au niveau de l’état d’esprit, car si nous nous retrouvons en difficulté face aux Iles Canaries, cela risque d’être encore plus compliqué contre un adversaire d’un calibre supérieur."

Pour rappel, les Tricolores seront ensuite opposés jeudi au Danemark, puis vendredi à l’Espagne.

Copa del Atlantico -18 ans = Les joueurs retenus
 
 

Après avoir participé en août à la SBS Cup, au Japon puis à deux matches au Danemark et à une double opposition en Ukraine, la sélection nationale U18 sera aux Canaries du sameid 23 au samedi 30 janvier pour la Copa del Atlantico. Elle rencontrera l’Espagne, le Danemark et une sélection des Canaries. Découvrez la liste des joueurs retenus par Philippe Bergeroo (photo avec Neeskens Kebano) pour ce rendez-vous.

Gardiens de But

  • Zacharie Boucher (Le Havre AC) 
  • Riffi Mandanda (SM Caen) 

Défenseurs

  • Malamine Diarra (Le Havre AC)
  • Julian Jeanvier (AS Nancy-Lorraine)
  • Lindsay Rose (Stade Lavallois)
  • Christophe Lowinski (Olympique de Marseille)
  • Alassane Tambe (Paris-SG)
  • Atila Turan (Grenoble Foot 38)

Milieux de terrain

  • Mehdi Abeid (RC Lens)
  • Dennis Appiah (AS Monaco)
  • Christopher Missilou (AJ Auxerre)
  • Yven Moyo (FC Sochaux)
  • Jimmy Kamghain (Paris-SG)
  • Arnaud Souquet (LOSC Lille Métropole)

Attaquants

  • Benjamin Jeannot (AS Nancy-Lorraine) 
  • Anthony Derouard (Le Mans UC 72) 
  • Neeskens Kebano (Paris SG)
  • Sega Keita (ESTAC)

Aegean Cup -16 ans = Yaisien : "Tout faire pour l’emporter"
 

Depuis la semaine dernière, la sélection nationale des moins de 16 ans est en Turquie pour y disputer le tournoi de l’Aegean Cup. En trois matches, les joueurs de Patrick Gonfalone ont décroché trois succès, face à la République tchèque (3-1), la Grèce (6-0) et la Roumanie (2-0). Ils ont ainsi obtenu leur ticket pour la finale, ce samedi face aux hôtes turcs. A la veille de ce rendez-vous, le milieu de terrain Abdallah Yaisien (photo) évoque cette épreuve et revient sur son parcours.

Réussite maximum

Engagés depuis le week-end dernier dans l’Aegean Cup, les coéquipiers d’Abdallah Yaisien ont réalisé des débuts tonitruants dans cette épreuve, en dominant tout d’abord la République tchèque (3-1) dimanche, puis en écrasant la Grèce (6-0) mardi. Et à chaque fois, avec un but du milieu de terrain du Paris SG. "Sur ces deux matches, je marque sur une action similaire, à savoir un corner que je reprends de la tête. Cela fait toujours plaisir de marquer. En sélection, ce n’est pas la première fois puisque j’avais également fait trembler les filets lors du tournoi du Val de Marne, face à l’Italie (4-3) puis contre l’Espagne (2-2)." 

Des débuts compliqués

Si aujourd’hui, tout semble sourire à Abdallah Yaisien, cela n’a pas toujours été le cas. Le natif de Bondy (Seine-Saint-Denis) a en effet connu des débuts difficiles sous le maillot tricolore. "J’ai été convoqué à tous les rassemblements cette saison. Malheureusement, à cause d’une blessure, je n’ai pu jouer la moindre minute lors du stage de présélection, fin août. Même chose pour la double confrontation amicale face au Pays de Galles, fin septembre. J’ai donc dû attendre fin octobre et le tournoi du Val de Marne pour faire mes premiers pas sous la tunique bleue."

Un replacement gagnant

Les soucis physiques désormais derrière lui, le joueur formé au FC Asnières enchaîne les matches et les buts. Et son replacement en milieu de terrain excentré ne semble pas le perturber. "Avec mon club, le Paris SG, j’évolue habituellement en numéro 10. En sélection en revanche, comme nous jouons en 4-4-2 avec deux milieux offensifs excentrés, le coach me fait jouer à droite."

Le coffre-fort roumain

Lors du dernier match disputé par les Tricolores, ce jeudi face à la Roumanie (2-0), c’est sur le banc qu’a débuté Abdallah, avant de rentrer pour la dernière demi-heure de jeu. "Nous avons vécu un match un peu particulier. En effet, les Roumains étaient déjà éliminés avant cette partie, tandis que nous étions déjà assurés de jouer la finale. Malgré cela, nos adversaires sont restés groupés derrière durant toute la rencontre." Les Tricolores ont donc dû batailler ferme pour trouver la faille par Mbaye Niang (36ème). "Après ce premier but, il y a eu davantage d’espaces, et nous avons pu doubler la mise en fin de partie grâce à Romain Davigny (76ème)", précise le meneur de jeu.

Dernier obstacle turc

Les joueurs de Patrick Gonfalone disputeront donc la finale de l’Aegean Cup ce samedi à partir de 13h00 à Manisa face aux hôtes turcs. "Nous n’avons pas encore vu cette équipe évoluer, mais pour avoir croisé les joueurs à l’hôtel, nous savons déjà qu’elle possède plusieurs grands gabarits. Cela va certainement être très dur, étant donné que nos adversaires évolueront à domicile, devant leur public. Mais nous n’avons pas fait tout ce chemin pour perdre en finale, nous allons donc tout faire pour l’emporter. Jusqu’à présent tout s’est bien passé pour nous dans cette épreuve, pourvu que cela dure…"

Aegean Cup -16 ans = La passe de trois pour les mini-Bleus
 

Les moins de 16 ans participent cette semaine à l’Aegean Cup en Turquie. Vainqueurs de leurs deux premières rencontres face à la République tchèque (3-1), puis la Grèce (6-0), les Français avaient déjà assurés leur participation à la finale de l’épreuve, samedi. Ils retrouvaient en début d’après-midi, au Akhisar stadium à Izmir, la Roumanie pour leur dernier match de la poule avec l’ambition de réaliser le sans-faute. Mission accomplie pour les mini-Bleus, qui se sont imposés (2-0) grâce à des réalisations de Mbaye Niang (36ème) et Romain Davigny (76ème).

Battus lors de leurs deux premières rencontres et impressionnés par l’ampleur de la victoire tricolore face à la Grèce (6-0), les Roumains n’ont pas caché dès le coup d’envoi leurs intentions. Les joueurs de Miodrag Belodedici, l’ancien défenseur international roumain, recroquevillés dans leur moitié de terrain avaient surtout pour ambition de ne pas connaître le même sort que les Grecs.

Face à ce bloc défensif difficile à déstabiliser, les Tricolores ont su faire preuve de patience. Leur domination était finalement récompensée à la 36ème par l’ouverture du score signée Mbaye Niang. Auteur d’un joli numéro dans la surface, le Caennais crochetait son adversaire puis enchaînait avec une frappe du droit imparable.

Une fois le plus dur réalisé, les joueurs de Patrick Gonfalone, dominateurs, essayaient ensuite de faire sortir l’équipe roumaine de sa moitié de surface mais sans réussite. A l’entame du dernier quart d’heure, Romain Davigny doublait finalement la mise en reprenant victorieusement un énième centre d’un partenaire.

Les Tricolores, en pleine confiance, tenteront donc samedi d’ajouter leur nom au palmarès de l’épreuve face à la Turquie, première du groupe A. Le coup d’envoi de cette finale est programmé à 13h00 sur la pelouse du 19 Mayis stadium à Manisa.

Aegean Cup U16 = Festival offensif face à la Grèce (6-0)
 

La sélection moins de 16 ans conduite par Patrick Gonfalone est cette semaine en Turquie pour disputer l’édition 2010 de l’Aegean Cup, dont la France est tenante du titre. Vainqueurs de leur premier match dimanche dernier face à la République tchèque (3-1), les Tricolores avaient rendez-vous ce midi, sur la pelouse du 19 Mayis stadium à Manisa, avec la Grèce. Ce duel entre les deux premiers du groupe B a largement tourné en faveur des Tricolores qui ont trouvé le chemin des filets grecs à six reprises (6-0). Avant leur dernier rendez-vous du groupe B, jeudi, les mini-Bleus s’emparent seuls de la tête de la poule.

Pourtant vainqueurs de la Roumanie (2-0) en ouverture du tournoi, la sélection grecque, composée essentiellement de joueurs vifs mais de petit gabarit, n’a pu rivaliser cet après-midi face à des Tricolores inspirés et en pleine confiance.

Les Français ne tardaient pas à prendre le jeu à leur compte et ouvraient la marque dès la 2ème minute de jeu par l’intermédiaire du Messin Hervaine Moukam qui reprenait victorieusement un centre en retrait venu de la gauche. Quatre minutes plus tard, le Caennais Lenny Nangis doublait la mise en remportant son face à face avec le gardien grec (6ème, 2-0).

Intenables et plus puissants que leurs adversaires, les mini-Bleus continuaient de mettre à mal la défense hellénique qui rompait de nouveau à la 10ème minute sur un corner conclu de la tête par le Parisien Abdallah Yaisien.

Les Grecs reprenaient ensuite un peu leurs esprits et le score ne bougeait plus jusqu’à la pause. Au retour des vestiaires, c’était au tour du Sochalien Romain Davigny de s’illustrer en inscrivant le 4ème but français (52ème) à la suite d’un beau mouvement collectif.

Les partenaires de Jordan Ikoko n’étaient pas pour autant rassasiés et ils poursuivaient leur festival offensif avec une cinquième réalisation signée du défenseur nancéien Adrien Tamese, le plus prompt à pousser le ballon dans le but adverse sur un cafouillage dans la surface de réparation grecque. Enfin, les joueurs de Patrick Gonfalone bénéficiaient à cinq minutes de la fin du match d’un penalty. Hervaine Moukam se chargeait avec succès de la sentence. Le milieu de terrain lorrain s’offrait un doublé et parachevait le succès français (6-0). 

Les Tricolores disputeront leur dernier match de ce groupe B, jeudi, au Akhisar stadium à Izmir (12h30).

Aegean Cup -16 ans = Entrée en matière réussie (3-1)
 

Depuis samedi, la sélection nationale des moins de 16 ans est en Turquie pour y disputer le tournoi de l’Aegean Cup. Pour les joueurs de Patrick Gonfalone, la compétition débutait ce dimanche avec un premier match face à la République tchèque. Au Turgutlu 7 Eylül stadium à Izmir, les partenaires de Marc Bedime (photo) ont réussi leur entrée en matière en s’imposant (3-1) grâce à des réalisations de Mbaye Niang (13ème), d’Abdallah Yaisien (54ème) et de Lenny Nangis (76ème).

Arrivés seulement samedi en Turquie, les Français ont eu peu de temps pour préparer cette première rencontre face à une formation tchèque très athlétique. Cela ne les empêchait pas pour autant de prendre rapidement l’avantage par l’intermédiaire de Mbaye Niang. A la suite d’un bon dédoublement côté gauche, le Caennais reprenait victorieusement un centre en retrait (13ème). Mais les Tchèques volontaires égalisaient peu de temps avant la pause (38ème).

Les partenaires de Jordan Ikoko entraient réellement dans la partie en seconde période. Leur jeu au sol et en mouvement posait rapidement des problèmes à la défense tchèque. La domination tricolore était finalement récompensée à la 54ème de jeu sur une tête d’Abdallah Yaisien sur un corner.

A l’entame du dernier quart d’heure de jeu, l’attaquant caennais Lenny Nangis scellait logiquement le sort de la rencontre (3-1) en remportant son face à face avec le gardien tchèque.

Les Tricolores retrouveront ensuite mardi la Grèce, puis jeudi la Roumanie.


Tests médicaux -19 ans Féminine = Les 28 joueuses convoquées
 

Après avoir disputé la phase finale de l’Euro 2009 des moins de 19 ans Féminines en Biélorussie en juillet dernier et le 1er Tour qualificatif de l’Euro 2010 en Turquie en septembre, les joueuses de Jean-Michel Degrange se retrouveront à Clairefontaine du lundi 15 au jeudi 18 février prochain pour les traditionnels tests médicaux.

Gardiennes de but

  • Solène Chauvet (ESOF La Roche)
  • Pauline Peyraud-Magnin (Olympique Lyonnais)
  • Laëtitia Philippe (Montpellier HSC)

Défenseurs 

  • Saïda Akherraze (Olympique Lyonnais)
  • Cindy Berthet (Olympique Lyonnais) 
  • Anaïg Butel (Juvisy FC)
  • Ludivine Coulomb (AS St Etienne)
  • Kelly Gadéa (AS Saint-Etienne)
  • Caroline La Villa (Montpellier HSC)
  • Adeline Rousseau (ESOF La Roche)
  • Marion Torrent (Montpellier HSC)

Milieux de terrain

  • Amélie Barbetta (AS Saint-Etienne) 
  • Justine Dubois (US Gravelinoise)
  • Charlène Karsenti (ASJ Soyaux)
  • Rose Lavaud (RC Flacé-Macon)
  • Charlène Olivier (US Gravelinoise)
  • Kelly Perdrizet (Toulouse FC)
  • Aurélie Piosek (Arras FA)
  • Léa Rubio (Montpellier HSC)
  • Charlène Sasso (AS Saint-Etienne)

Attaquantes

  • Solène Barbance (Toulouse FC, photo)
  • Camille Catala (AS Saint-Etienne)
  • Pauline Crammer (FC Hénin-Beaumont)
  • Kenza Dali (Olympique Lyonnais)
  • Melissa Godart (ESOF La Roche)
  • Marina Makanza (AS Saint-Etienne) 
  • Joanna Schwartz (FC Vendenheim)
  • Cindy Thomas (Paris-SG)

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 29 janvier 2010 dans SELECTIONS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :