RSS

Revue de Presse…

20 Avr
 

La jeune génération n’a pas saisi sa chance

 

Dimanche soir à Saint-Etienne (0-0), Antoine Kombouaré a laissé souffler une partie de ses titulaires habituels (Makelele, Giuly ou encore Sessegnon) pour donner une nouvelle chance à ses remplaçants, notamment aux plus jeunes, comme Granddi Ngoyi, Younousse Sankharé et Clément Chantôme. « J’ai aimé le comportement des garçons qui n’ont pas l’habitude de jouer », s’est réjoui à chaud l’entraîneur parisien.

Ces « coiffeurs », qui incarnent la jeune génération prometteuse du PSG, sont pourtant loin d’avoir donné satisfaction. Pas plus dimanche dans le Forez que précédemment dans la saison. C’est en effet la cinquième fois que Kombouaré aligne une équipe remaniée pour un bilan bien médiocre. Il l’avait fait à Rennes en décembre, à Guingamp en Coupe de la Ligue en janvier et dans une moindre mesure contre Monaco au Parc des Princes et à Nice en mars : soit quatre matchs pour autant de défaites (1-0).
Ngoyi, Chantôme et Sankharé, tous trois formés au club, n’ont jamais vraiment su s’imposer au point d’être confinés dans un rôle de doublure. A qui la faute ? C’est l’éternel débat. A leur prestation moyenne, répond-on au PSG. Un constat que ces jeunes préfèrent nuancer, avançant le manque de rythme. Ils regrettent ainsi de ne pas s’exprimer davantage. Dans le détail, Ngoyi a ainsi joué cette saison 897 min (9 titularisations), Sankharé 859 min (7 titularisations), Chantôme 1 265 min (13 titularisations), toutes compétitions confondues.

Des départs au mercato ?

« Ce n’est pas très facile pour nous car nous n’avons pas beaucoup de temps de jeu, confie Sankharé. Alors forcément, on ne peut pas être excellents tout de suite. » « Pour moi, c’était important de rejouer, ajoute Clément Chantôme, dont la dernière titularisation remontait au 13 février à Nancy (0-0). Mais comme je n’ai pas joué beaucoup dernièrement, cela a été un peu difficile. D’autant plus que je n’évolue pas à mon poste de prédilection (NDLR : il joue souvent à droite alors qu’il préfère la récupération). J’essaie de donner mon maximum. » Ce maximum, ces trois-là pourraient bien être amenés à le faire sous d’autres cieux la saison prochaine.

 
(source : Le Parisien)
 
Publicités
 
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :