RSS

Des News de…Sébastien Vaugeois (US Quevilly/CFA)

24 Avr
 
Interview N°223 : Sébastien VAUGEOIS
(US Quevilly/ex-CFA PSG)
 
 
Fiche d’Identité
Pays   France
Age 28 ans
Date de naissance 30 juillet 1981
Lieu de naissance Saint-Germain en Laye
Taille 1m75
Poids 70 kg
Poste Attaquant
Club actuel   US Quevilly (CFA)
 
 
 

Carrière

Saison Club Pays Div. Championnat
        Matchs Buts  
02-03 Romorantin  

N 24 4
03-04 Louhans-Cuiseaux  

N 29 3
04-05 Valenciennes  

N 32 1
05-06 Angers  

N 21 4
06-07 Angers  

N 21 2
07-08 Martigues  

N 13 1
08-09 Paris FC  

N 23 1
 
"Seb" sur la Une de FF !!!
 

 
"Aucune rancune envers le PSG…"
 
Sébastien (à droite) et l’US Quevilly fêtant une énième victoire…
 
1/ Quelques jours après le match contre le PSG en CDF, comment vas-tu Sébastien ?
 
Je vais très bien même si ce match est encore bien présent dans la tête.

2/ Quelles furent tes impressions avant, pendant et après ce match, pour toi l’ancien-titi du PSG ?
 
Que ce soit avant pendant ou après, ce match était très particulier et très motivant pour moi, sachant que j’ai passé 10 années au PSG et qu’ensuite, j’allais retrouver des personnes que j’avais cotoyé étant plus jeune qu’ils soient entraîneurs, dirigeants, ou bien kiné.

3/ Qu’as-tu pensé du niveau de jeu de vos adversaires ?
 
J’ai trouvé qu’ils avaient pris ce match très au sérieux, comme s’ils affrontaient une ligue 1. Il y avait un impact physique très important et ils n’étaient pas là pour faire les beaux. Leur but était clairement de se qualifier pour la finale peu importe la manière.

4/ Comment expliques-tu votre si beau parcours en tant qu’amateurs ?
 
C’est le travail réalisé par le staff technique et la majorité des joueurs depuis 2 ans. D’une part, malgré notre statut "d’amateurs", nous fonctionnons comme un club professionnel avec 5 à 6 entraînements par semaine. D’autre part, l’état d’esprit du groupe a fait la différence car malgré les exploits réalisés, tout le monde a su rester humble par rapport à l’engouement que cela suscitait.
Je n’oublie bien évidemment pas le facteur chance, présent dans certains matchs.

5/ Quels sont les meilleurs moments qui te resteront gravés à vie dans ta mémoire pour cette édition de la CDF ?
 
Les 3 derniers matchs sont gravés à vie (Rennes, Boulogne sur mer, PSG), car ceux sont les exploits de notre parcours, les faits marquants.

 
Sébastien Vaugeois (en bas à gauche) et Fodié Traoré (en bas à droite)

6/ Quels sont les maillots de joueurs connus que tu as pu récupérer ?
 
Da Rocha, Kapo de Boulogne et Hoarau, Giuly et Jallet de Paris.

7/ Pourquoi avoir choisi d’évoluer à Quevilly, club de CFA, alors que tu as connu bon nombre de clubs plus réputés ?
 
Car c’était le projet le plus ambitieux que l’on me proposait en début de saison et que c’était la deuxième année consécutive que le club me contactait.

8/ Quels sont les souvenirs qui te reviennent à l’esprit concernant ta période passée au CFA du PSG ?
 
Il y en a pas mal mais je retiendrais tout de même la finale gambardella en 1998 ainsi que le tournage du film 3 zéro.

9/ Tu as recroisé la route d’Antoine Kombouaré, avez-vous échangé des mots ?
 
Il est venu me voir à la fin du match pour me féliciter du parcours réalisé. Il m’a également donné un maillot.

10/ Très peu de joueurs de ta promotion ont finalement réussi au haut niveau, comment peux-tu l’expliquer ?
 
La politique du PSG à l’époque ne favorisait pas spécialement la promotion des jeunes vers l’équipe professionnelle. Les joueurs de ma génération ont donc dû quitter le club et tenter de rebondir ailleurs, avec peu de réussite malheureusement.

 
 
Sébastien lors du match contre l’US Boulogne
11/ Avec du recul, rechoisirais-tu d’intégrer le CFA du PSG ?
 
Oui car Paris c’est mon club et non car il est plus difficile pour un jeune de s’imposer au PSG plutôt qu’ailleurs.

12/ Que penses-tu du niveau actuel des jeunes joueurs de 18 à 20 ans qui arrivent dans le milieu ?
 
Je ne sais pas trop à vrai dire, je n’en vois pas assez pour donner un avis.

13/ Que leur conseillerais-tu d’entreprendre ou au contraire d’éviter pour devenir pro ?
 
Rien de spécial, le travail, le sérieux et surtout la force mental, c’est ce qui fait la différence.

14/ Quelles sont les personnes qui t’ont le plus marqué au PSG ?
 
Sans aucun doute Bernard Guignedoux, je l’ai eu avec moi pendant 5-6 ans sur mes 10 ans.
Sinon Sébastien Thierry, mon premier entraîneur en -13 ans, Raphaël Fèvre, le préparateur physique actuel des pros.

15/ Le PSG d’aujourd’hui ressemble t’il à ton PSG d’hier ?
 
Il est beaucup plus structuré aujourd’hui avec le nouveau centre d’entraînement construit derrière le centre de formation.
Après on y trouve un peu plus de jeunes issus du centre et c’est une très bonne chose.
Il ne manque plus que les mêmes résultats de l’époque Weah, Ginola, etc… et ce sera parfait.

 
Sébastien lors du match contre Rennes.
16/ A choisir entre votre finale en 98 en Gambardella et celle que tu aurais pu vivre avec Quevilly, laquelle aurais-tu privilégié, et pourquoi ?
 
Ce n’est pas comparable, aucune des 2 n’est à négliger. J’ai savouré 98, j’aurais savouré 2010.

17/ Quels sont les joueurs du CFA du PSG de ton époque qui auraient mérité un meilleur sort et pourquoi ?
 
Léandro Alves Da Cunha, car c’est le joueur le plus doué techniquement avec lequel j’ai pu évolué au PSG.
Il y a aussi Sélim Benachour, Nico Fabiano qui aurait mérité à l’époque d’avoir leur chance.

18/ Quel est le match et le but lors de cette période que tu retiendras à vie ?
 
Le match, ce sera le dernier contre le PSG bien sûr, et le but malheureusement celui d’Erding.

19/ Quel est ton rêve suprême Sébastien ?
 
Je ne suis pas un rêveur, je souhaite simplement vivre du foot le plus longtemps possible car c’est le plus beau métier du monde.

20/ Pour ceux qui ne te connaissent pas, comment es-tu dans la vie de tous les jours ?
 
Je suis très famille et amis, j’ai besoin d’avoir un équilibre pour me sentir bien dans ma vie de tous les jours.

 
Sébastien parmi les siens (à gauche)
21/ Le fait d’être Papa a-t’il changé beaucoup de choses te concernant ?
 
Enormément, ça change la vie. On ne vit plus que pour soi, mais pour sa famille, c’est devenu une motivation supplémentaire pour réussir ce que j’entreprends. 

22/ Tu as un statut de joueur fédéral, comment envisages-tu ton après carrière ?
 
J’ai ce statut depuis l’âge de 21 ans après mon départ du PSG (hormis angers 1 an pro), il me permet de vivre du foot tout de même.
Pour l’après foot, je me prépare tranquillement mais je suis encore joueur dans ma tête pour quelques années j’espère.

23/ Des regrets de ne pas avoir réalisé une carrière professionnel plus accomplie ?
 
Je ne vis pas avec le passé, ce qui est fait est fait. Ca aurait pu être mieux mais pire également. Je ne me plains pas, j’essaies de prendre un maxium de plaisir à faire ce que j’aime et c’est le plus important.

24/ Resteras-tu à Quevilly ou vas-tu encore déménager l’été prochain ?
 
On verra en fin de saison.

25/ Je te laisse le mot de la fin…

Merci à toi pour l’interview. Je passe juste un bonjour à tous les anciens titis du PSG que j’ai pu connaître. Et enfin, je souhaite au PSG de gagner cette coupe de France, sans rancune.
 
Propos recueillis par Nyto.
 
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 24 avril 2010 dans INTERVIEWS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :