RSS

Des News de…Nicolas Mirza (Paris FC)

29 Avr
 
Nicolas Mirza : « Une saison à oublier »
 
 

Face à Luzenac, Nicolas Mirza (25 ans) fêtait seulement sa dixième titularisation sous le maillot du PFC. Arrivé l’été dernier, l’ancien capitaine de Pacy-sur-Eure n’a que trop rarement tenu son rôle de patron. La faute aux blessures et suspensions à répétition.

Aujourd’hui, son retour au premier plan constitue une bonne nouvelle pour un PFC en quête d’un successeur à Anthony Losilla, actuellement blessé mais en partance pour Laval (L2). (source : Le Parisien du 23/04/10)

Que vous inspire votre statut tardif de titulaire?
NICOLAS MIRZA.
Ça fait plaisir. Ces deux dernières années, j’avais l’habitude d’enchaîner entre 25 et 30 matchs. Là, je me suis blessé lors de la préparation et j’ai perdu trois mois. A mon retour, je suis suspendu trois matchs (expulsion en
Coupe de France aux Lilas, défaite 3-0). Et après la trêve, je rechute aux adducteurs…

En un mot, comment définiriez-vous votre saison?
Frustrante. C’est comme une saison blanche, à oublier bien vite… Ce n’était pas évident à vivre. Mais j’ai essayé de me poser le moins de questions possible.

Lors du récent match décisif contre Reims (1-2) le 10 avril, vous êtes encore expulsé sur un coup de vice du Rémois Ielsch…
Cet épisode est le résumé de ma saison (sourire). Je n’ai rien pu anticiper. Je m’attendais à tout sauf à ça… L’arbitre a reconnu son erreur mais le match bascule là-dessus.

Vos dirigeants avaient beaucoup misé sur vous, n’hésitant pas à verser à Pacy-sur-Eure une indemnité de transfert (NDLR : près de 25000 €). Vous sentez-vous redevable?
Evidemment. Le club a consenti un bel effort pour m’avoir et ça, je ne l’oublie pas. Je remercie d’ailleurs les dirigeants d’avoir continué à me témoigner leur confiance. C’est remarquable. J’ai des choses à montrer et je vais mettre tous les atouts de mon côté pour réussir.

Qu’a-t-il manqué au Paris FC pour accrocher le bon wagon?
Six mois… L’arrivée du coach (NDLR : Jean-Luc Vannuchi fin septembre) a apporté de la rigueur et un certain équilibre, mais il lui a manqué du temps. C’est dommage.

Qu’attendez-vous de cette fin de saison?
Même si je suis concentré sur les cinq derniers matchs, je me projette aussi déjà sur la saison prochaine. C’est maintenant qu’elle se prépare. Je suis venu ici pour monter en
Ligue 2 et je compte bien y arriver. A Paris, tout est plus compliqué. Le club ne dispose pas forcément des infrastructures d’un prétendant à la Ligue 2, mais les dirigeants font le nécessaire.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 29 avril 2010 dans ANCIENS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :