RSS

LVIV-PSG = « Makhedjouf et Qasmi enfin dépucelés… »

16 Déc
 
LVIV – PSG 1-1 (1-1)
 
"Le PSG a de la réserve…"
 

Les Parisiens ont résisté au froid Ukrainien à l’image du Titi Tripy Makonda (au premier plan).

FICHE-MATCH

Spectateurs : 12 000.
Arbitre : M. Bernsten (Nor).
Buts. Lviv : Fedetsky (45e) ; PSG : Luyindula (39e).
Avertissements. Lviv : Fedetsky (87e); PSG : Sessegnon (58e), Tiéné (82e).
Lviv : Tloumak (cap) – Fedetsky, Milosevic, Tubic, Avelar – Tkachuk, Baranets (Habovda, 62e) – Khudobyak, Martyniuk, Kozhanov (Gourouli, 68e) – Kuznetsov (Houdima, 81e).
PSG : Coupet – Ceara, Traoré, Camara (cap), Tiéné – Sessegnon, Clément, Bodmer (Qasmi, 77e), Makonda (Maurice, 68e) – Erding (Makhedjouf, 90e+1), Luyindula.

Jean-Eudes Maurice aura su conserver le ballon sur son flanc gauche…

LES BUTS

39e : Ceara intercepte, joue en une-deux avec Bodmer et centre de la droite. A la lutte avec Erding, Milosevic remet involontairement de la tête dans les pieds de Luyindula qui ouvre le score en force du gauche. 0-1.

45e : coup franc de 30 m tiré par Fedetsky. Coupet manque sa parade, tombe, laisse le ballon lui passer entre les jambes puis franchir la ligne. 1-1.

LE FAIT MARQUANT

52e : Kuznetsov pense donner l’avantage à son équipe, mais l’arbitre siffle un hors-jeu peu évident. Si le but avait été accordé, le PSG aurait été classé 2e du groupe J pendant quelques minutes, puisqu’au même instant le FC Séville menait 2-1 contre Dortmund.

GROUPE J 

Karpaty Lviv – PSG 1-1
FC Séville – Dortmund 2-2

Que cela fait du bien de revoir Jean-Eudes parmi les Pros…

Classement

1. PSG, 12 pts ; 2. FC Séville, 10 pts ; 3. Dortmund, 9 pts ; 4. Lviv, 1 pt.

RESUME

Le PSG a de la réserve. S’il fallait une preuve supplémentaire de la force du banc parisien cette saison, elle a été administrée hier soir en Ukraine par Zoumana Camara (promu capitaine) et ses partenaires. Amputé de huit titulaires habituels restés à Paris pour préparer la réception de Monaco après demain, le PSG a tenu le Karpaty Lviv en échec (1-1).

Ce match nul suffit au bonheur des Parisiens qui terminent à la première place de leur groupe et se préparent un 16e de finale, en février prochain, avec l’assurance de recevoir au match retour.
« C’est un plaisir et une fierté. On termine invaincus dans une poule où il y avait quand même Dortmund et Séville (NDLR : 2e et qualifié), a estimé Antoine Kombouaré après le match. Cela montre qu’on a un niveau très élevé et qu’on peut rivaliser avec les meilleurs. »
Galvanisé par ce douzième match sans défaite toutes compétitions confondues, l’entraîneur parisien déborde d’ambition pour l’avenir du PSG dans cette Ligue Europa, bien loin de la prudence observée en championnat. « J’espère qu’on ira au bout mais, pour cela, il faudra le facteur réussite et aussi un bon tirage en 16es de finale où il faudra répondre présent. Mais on a une énorme confiance dans ce qu’on peut faire»,a-t-il commenté.
Ce qui est certain, c’est que le PSG ne Rencontrera pas de sitôt des conditions Aussi défavorables. Il faut savoir gré aux joueurs des deux équipes d’avoir sans cesse essayé de pratiquer un semblant de jeu dans un environnement inadéquat à la pratique du football. Le terrain couvert de gel, responsable de nombreux déchets techniques, est sans aucun doute à l’origine de la faute de main de Grégory Coupet sur le coup franc de Fedetsky qui amène l’égalisation ukrainienne juste avant la mi-temps.
 
 
Attentifs nos Titis…Quelques minutes avant le grand saut pour Florian et Yacine…
« Je m’étais trompé avant la rencontre, a reconnu Kombouaré. C’est la première fois qu’on rencontre des conditions aussi extrêmes avec autant de froid et un terrain quasiment gelé. Heureusement, on a tenu le choc. » Ceci explique sûrement aussi la domination globale exercée par les joueurs ukrainiens beaucoup plus habitués à ces conditions rigoureuses.
Comme ses joueurs l’avaient démontré au match aller où ils avaient frappé au but plus de fois que le PSG, Lviv est apparu une fois de plus comme une équipe joueuse. Sous l’impulsion de Kozanov et de Khudobyak, et bien soutenus par un public très chaud (certains supporteurs se sont même mis torse nu), les Ukrainien sont multiplié les tentatives. Mais ils ont été trahis une fois encore par leur défense bien trop friable pour des joutes européennes où Paris se plait à rêver à un avenir radieux.
(source : LeParisien)
 
 
Tripy Makonda aura bel et bien marqué des points sur son flanc gauche…
 
Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le 16 décembre 2010 dans ACTUALITE-RESULTATS-NEWS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :